C’est vendeur!

 

 

La guerre des chiffres entre syndicats et Ministère de l’Intérieur aura eu le mérité d’envoyer sur le terrain quelques journalistes soucieux de vérifier par eux-mêmes la réalité des « masses » en jeu. Mediapart, l’AFP et France Bleu à Marseille, France Soir, etc ont donc organisé, chacun de son côté, le comptage des manifestants du 12 octobre. Ainsi à Paris, où les syndicats annonçaient à coup de trompe 330.000 et la police mezza voce 89.000, ils ont compté… 73.000 manifestants ! Et à Marseille : 230.000 selon les syndicats, 24.000 selon la police, la vérité se situant entre… 17.000 et 21.000 ! Conclusion : même Hortefeux se trompe en exagérant leur nombre. C’est donc par 6 ou 10 qu’il faut diviser et non par 2 comme je le faisais jusqu’à présent. Ce que les grands médias seraient bien inspirés de faire afin de relativiser l’importance de la « mobilisation de la rue ». Mais qui serait contraire à la course à l’audience fondée, elle, sur la mobilisation des peurs et des angoisses. En ce sens, on peut dire que syndicats et partis contestataires ont un « intérêt objectif » à en rajouter sur le nombre et la radicalisation des manifestants. C’est vendeur !

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :