Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la Grande Région LRMP.Régionales2015: Quatre députés de la majorité, et de LRMP, se lèvent contre la loi Alary…

images

Patrice Prat, Christophe Cavard, Jean-Claude Perez, Monique Iborra, tous députés de la future grande région LRMP et membres de la majorité à l’Assemblée Nationale, s’élèvent, enfin, contre la proposition de loi Alary  projetée à la rentrée. Tous les autres, pour le moment, mal à l’aise mais prudents, se cachent. Aucun d’entre eux, à ma connaissance en tout cas, ne s’est exprimé pour, publiquement, la soutenir. Il est vrai que l’émoi soulevé chez les militants et électeurs de gauche est considérable.Leur demander de se mobiliser pour une loi, si elle était votée en septembre ou octobre, ce qui est de moins en moins certain, tant l’affaire prend désormais une ampleur nationale; une loi inutile, coûteuse et scandaleusement de complaisance, pour faire taire un président du Languedoc-Roussillon relégué, au terme d’un accord national du PS avec le PRG, à une quatrième vice-présidence, dans le cas d’un victoire de sa liste aux prochaines régionales, plus que compromise, et lui offrir ainsi une présidence déléguée; leur demander de se mobiliser donc pour ce genre de combinaison politicienne relève en effet d’un exercice proche de la torture idéologique, politique … et morale que nombre d’entre eux ne semblent pas prêts d’accepter. Pour un Damien Alary qui, faut-il le rappeler, est pourtant totalement décrédibilisé par son combat permanent contre la fusion, et qui, de toute façon, en septembre et octobre, n’aurait eu d’autre choix que de se plier à l’accord négocié en catastrophe par le PS avec le PRG. Je dois dire que ce spectacle donné par des dirigeants politiques  aveugles à ce point quant aux conséquences politiques et électorales de cette proposition de loi, dans un contexte national où la légitimité même des partis et des élus est – à tort selon mon point de vue – niée, est proprement ahurissant. Et ce soir, qu’apprend-on en lisant la page Facebook de madame Iborra? Que Carole Delga invite ses collègues députés Patrice Prat et Monique Iborra à une réunion à l’assemblée. Pour les faire taire eux aussi, leur promettre je ne sais quelles missions pour le compte de la future grande région?… Une initiative de toute façon vouée à l’échec tant la contestation de la stratégie menée par les instances dirigeantes  du PS en LRMP est vive. Quoi qu’il en soit des suites qui seront données à cette proposition de loi , les dégâts électoraux en décembre seront considérables. La défaite de la gauche en LRMP, et/ou du PS, est à présent une hypothèse à prendre au sérieux…

NB: Voir aussi mes autres billets consacrés à ce même sujet:

https://contre-regard.com/chronique-de-narbonne-et-de-la-grande-region-regionales2015-jean-claude-perez-depute-de-laude-ps-dit-non-a-la-creation-dune-presidence-deleguee/

https://contre-regard.com/chronique-de-la-grande-region-lrmp-regionales2015-philippe-martin-ou-la-tentation-du-vide/

https://contre-regard.com/chronique-de-la-grande-region-regionales2015-que-cache-le-faux-debat-toulousemontpellier-capitale-regionale/

https://contre-regard.com/chronique-de-narbonne-et-de-la-grande-region-regionales2015-le-quatuor-psprg-mal-accorde-et-finalement-orchestre-par-valls/

https://contre-regard.com/chronique-de-narbonne-et-de-la-grande-region-regionales2015-laccord-psprg-suffira-t-il-pour-que-carole-delga-obtienne-la-presidence-de-la-future-region/

Photo: Manuel Valls, Damien Alary et Jean-Michel Baylet © Montage Le Lab via AFP

Mots-clefs : , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Polo

    |

    Le sentiment d’impunité des élus est décuplé par la dépendance de toute la presse régionales à Toulouse

    Reply

  • Avatar

    Raynal

    |

    Qu’ attendent les socialistes élus et militants sincères pour dénoncer cette incroyable imposture….? Non seulement cela va leur faire perdre un peu plus les chances qu’ils avaient encore de gagner…Mais ils vont, de surcroit y perdre leur image et j’ose dire, leur honneur…Perdre une élection est une chose….Perdre le respect et l’estime que l’on se doit a soi même en est une autre bien plus grave…..Resaississez vous, camarades, virez nous ces mediocres et incapables arrivistes au petit pied qui dénaturent votre engagement….!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :