Contre-Regards

par Michel SANTO

Cinq cent millions de chinois et moi et moi…

Le dalaï-lama se trouve depuis lundi en France pour une visite de douze jours présentée comme d’ordre «spirituel» à l’occasion de laquelle il multiplie les rencontres d’un ordre, lui, parfaitement politique. Faux cul en diable, il distrait nos médias et attire nos politiciens, comme la crécelle le moine et la démagogie Ségolène : «Dès la semaine prochaine je vais demander un visa pour me rendre au Tibet, je crois que les choses pourront ainsi bouger». Et la face du toit du monde ainsi changer.Cocorico!!!

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire