Contre-Regards

par Michel SANTO

Le livre de sable.

  imgres  

On ouvre un carnet, et on tombe sur ces quelques phrases notées au fil de lectures…

Kundera: « Nous traversons le présent les yeux bandés. Tout au plus pouvons-nous pressentir et deviner ce que nous sommes en train de vivre. Plus tard seulement, quand est dénoué le bandeau et que nous examinons le passé, nous nous rendons compte de ce que nous avons vécu et nous en comprenons le sens. » (Risibles amours, trad. François Kérel, p.13, Folio n°1702)

 « Par une certaine partie de nous-mêmes, nous vivons tous au-delà du temps. Peut-être ne prenons-nous conscience de notre âge qu’en certains moments exceptionnels, étant la plupart du temps des sans-âges. » (L’immortalité, trad. Eva Bloch, p.14, Folio n°2447)

« Si l’on était responsable que des choses dont on a conscience, les imbéciles seraient d’avance absous de toute faute. […] l’homme est tenu de savoir. L’homme est responsable de son ignorance. L’ignorance est une faute. » (Risibles amours, trad. François Kérel, p.127, Folio n°1702) 

 Borges: « Ce qui importe ce n’est pas de lire mais de relire. » (Le livre de Sable, trad. Françoise-Marie Rosset, p.103, (Éd.Gallimard )

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    raynal

    |

    Encore un peu de Kundera pour la route…?

    On a tous tendance a voir dans la force un coupable et dans la faiblesse une innocente victime” (l’insoutenable légereté…) a rapprocher de notre cher friedrich, non ?

    ”Rien de plus inutile que de vouloir prouver quelque chose aux imbéciles”(l’immortalité)

    Peut etre, dans tes actuelles fonctions, cela ne t’a t’il pas échappé ?

    ”Ne pouvoir vivre qu’une vie c’est comme ne pas vivre du tout” ( l’insoutenable….)

    L’initiation ne dure t’elle pas notre vie durant ?

    ”Etre courageux dans l’isolement, sans témoins, sans l’assentiment des autres, face a face avec soi meme, cela requiert une grande fierté et beaucoup de forces (la plaisanterie)

    Cela resonne en moi etrangement par les temps que je traverse…vois tu.

    Et celle là, pour finir…”La religion et l’humour sont incompatibles”

    C’est vrai, ma foi (hum…)les pretres, imams, rabbins et autres responsables de nos destinées futures presentent assez peu de similitudes avec les comiques troupiers et s’ils leur arrive de
    faire rire, c’est toujours par mégarde et sans l’avoir fait exprès.

    Merci monsieur Kundera d’exister, merci d’avoir choisi notre langue et de la servir avec autant de brio(comme Makine, comme Nabokov, comme tant d’autres qui pourraient donner des leçons de ”bien
    écrire ”a beaucoup de nos ecrivaillons français de souche)

    Bonne semaine Michel.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    ”La religion et l’humour sont incompatibles” Encore que! L’humour et l’autodérision des juifs infirme cette notation de MK. Peut être le seul exemple d’une culture religieuse qui, par l’humour
    , met à distance l’esprit de sérieux  et le tragique de la vie. Mais il est vrai, me semble-t-il, que pour ce qui concerne ” les réalités ultimes “: la mort, l’amour, la vie… ce sur
    quoi les religions ( y compris séculiaires ) ont quelque chose à dire, les ” comiques troupiers “, ceux qui sévissent sur nos ondes , n’ont pas grand chose à nous apprendre, sinon l’aveu de
    leur vulgaire et grossière vanité…

    Bon dimanche Jacques!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :