Contre-Regards

par Michel SANTO

Collectivités locales – Narbonne – : trop d’agents travaillent moins que la durée réglementaire | Contre-Regard.com

 

narbonne-figaro


Dans son édition numérique du mardi 11 octobre, le Figaro illustre un article consacré au dernier rapport de la Cour des Comptes sur l’évolution des finances locales, par une très belle photo de Narbonne. Dans ce rapport il est notamment souligné que seuls 20% des collectivités contrôlées respectent les 1607 heures de travail annuel. C’est dire que, dans un contexte de crise des finances publiques – baisse des dotations de l’Etat et impossibilité d’augmenter encore les taxes et impôts locaux – des marges de manœuvre financières réelles existent.

La Cour invite donc les collectivités à mieux gérer le temps de travail de leurs agents, et leur absentéisme. Un temps de travail évalué dans les 103 collectivités à 1562 heures par an, et sur la seule la ville de Narbonne à 1557 heures, c’est à dire 100 heures de moins que la durée légale ! La Cour note cependant qu’un dispositif englobant des actions d’analyse, de prévention et de répression, à partir de mesures incitatives et managériales, pouvait conduire à une baisse sensible de l’absentéisme ; et qu’en adoptant une telle démarche, pour les absences pour raisons de santé, la ville de Narbonne était parvenue à faire baisser son taux global d’absentéisme de 10,5 % en 2011 à 9,7 % en 2014 ¹ : modulation du régime indemnitaire en fonction du taux d’absentéisme, politique de prévention comportant notamment un dispositif propre aux risques psycho-sociaux, création d’un baromètre social pour mieux cerner les principaux motifs d’absentéisme.

Cela dit, la durée légale n’est toujours pas respectée, la Cour faisant observer qu’à cet absentéisme, même en baisse, s’ajoutent 9 jours de congés supplémentaires – liés aux coutumes locales : notamment mardi gras, mercredi des cendres, mi-carême et la fête de la commune !  Ces données et évolutions ayant été constatées en 2014, il serait  à présent intéressant de savoir comment la situation a évolué…


¹ A noter, pour rester dans la Narbonnaise, que sa voisine de Fleury d’Aude est à 1505 heures par an, soit  un taux global d’absentéisme de 15,7% : un record !

 

De 2008 à 2015, les dépenses de personnel des administrations publiques locales (APUL) sont passées de 64,3 Md€ à 79,4 Md€, soit une progression de 23 %, qui explique plus de la moitié de l’évolution de leurs dépenses totales (+ 26,1 Md€) au cours de cette période.

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (8)

  • JMA

    |

    Michel, une erreur semble s’être glissée dans ton billet concernant la commune de Fleury ou 1505 heures de travail et 15,7% d’absentéisme apparaissent comme « un record! » Non, car sur les 103 collectivités étudiées au niveau temps de travail, le record est détenu par la commune de St Rose avec 1469 heures de travail, il y a aussi la CC de terre de Camargue avec 1491 qui n’est pas mal non plus ainsi que le département de l’Hérault ou Lille Métropole qui sont aussi à 1501 heures.
    Au niveau absentéisme, sur les 50 collectivités étudiées, Fleury est, là aussi, loin du record détenu par Romainville avec 18,2% d’absentéisme, Dax, Gisors St Gilles et Toulon ont aussi un taux supérieur. Un record donc pour ST Rose et un autre pour Romainville…pas de record pour Fleury, ce dont nous l’allons pas nous plaindre…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Il n’y a pas d’erreur de ma part JMA. Je me suis contenté de citer deux communes Narbonne et Fleury, et de les « classer » dans leur catégorie, en métropole. Donc pas de comparaison avec les communes des DOM-TOM, les groupements de communes, les départements et les régions ! Et je maintiens ce que j’ai noté : Fleury d’Aude détient le record du plus faible temps de travail mesuré – j’insiste sur le mesuré : 1505 heures par an ! Romainville ( commune que tu cites dans ton commentaire) est à 1512 heures. Ce qui veut dire, pour cette dernières villes, que malgré un taux d’absentéisme supérieur à Fleury, on y travaille cependant plus longtemps. Une sacré performance tout de même, non ?

      Reply

  • JMA

    |

    Où tu tiens à avoir raison dans ton billet et comme cela m’est totalement égal ne publie pas ma réponse.
    Où tu est simplement fâché avec les mathématiques alors vérifie tes calculs avec l’exemple que tu prends: à Romainville 1512h travaillé et un taux d’absentéisme de 18,2% fait moins de 1237h par an de travail effectif.
    A Fleury avec 1505h travaillé et un taux d’absentéisme de 15,7% ça fait 1268h de travail effectif par an.
    Donc même en rapprochant comme toi les 2 données tes conclusions sont fausses et ne peuvent que nuire à la crédibilité de ton billet.
    C’est dommage.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Soit! Si tu y tiens, et selon ton mode de calcul, Romainville serait devant Fleury ! Et alors … Mais je te rappelle pour que l’on soit clair sur les notions employés que le temps effectif que tu mesures est selon la définition en vigueur : « le temps pendant lequel l’agent est à la disposition de son employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à ses occupations personnelles (art. 2, décret n°2000-815). » c’est à dire 1607 heures… Et le temps mesuré, qui n’est pas le temps réellement travaillé, est lui égal au temps effectif : 1607 h, moins celui correspondant à des congés et/ou des avantages particuliers… octroyés de manière discrétionnaire par le président de l’exécutif local, en sus de la règlementation, à l’occasion de ponts ou de fêtes locales. Le taux d’absentéisme lui est le rapport entre le nombre de jours d’absences ouvrés et l’effectif en ETP multiplié par le nombre de jours ouvrés sur la période.

      Reply

  • Andy

    |

    Concernant Fleury (encore et toujours !), n’y aurait-il pas une corrélation entre ce taux d’abstentéisme particulièrement élevé – qu’il s’agisse d’un record ou non… – et le mode de management imposé dans cette collectivité?

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ben ! il faudrait enquêter Andy. Au boulot ! Cela dit, pour compléter mon billet, d’après des études menées par la DGAFP : la fonction publique territoriale est à la fois plus féminisée que celle de l’État (61 % de femmes contre 54 %, la différence entre les femmes et les hommes étant notamment liée aux congés de maternité), plus âgée (44,3 ans en moyenne contre 42,2) et davantage composée d’agents de catégorie C (76,2 % contre 19,8 %) ou travaillant dans des métiers exposés à un absentéisme élevé (entretien, action sociale) !!! Avec une tendance à la hausse de l’absentéisme de courte durée dans les collectivités locales (sic) …

      Reply

      • Andy

        |

        Sorry, à notre avis, le problème est plus local !

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Le hasard m’a fait rencontrer, aux Halles, ce matin, quelqu’un de très bien placé pour confirmer votre point de vue. Secret des sources : je ne dirai rien (hi, hi!). Ce que j’ai appris, ma foi, dépasse l’entendement et rejoint certaines pratiques disons, pour ne froisser personne, exotiques…

          Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

La DGS de Narbonne, bouc-émissaire d'un combat de chefs au sein de l'exécutif municipal ?!

La DGS de Narbonne, bouc-émissaire d'un combat de chefs au sein de l'exécutif municipal ?!

Je ne reviendrai pas ici sur les conditions administratives et juridiques dans lesquelles madame Umbach quitte ses fonctions de DGS de la Ville de Narbonne, la presse locale et certains membres de l'[Lire la suite]
Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l'Aude ?

Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l'Aude ?

          J'apprends que l'Agence de Développement Touristique de l'Aude veut repenser son "marketing" de la "destination Aude" (Passons sur ce langage de com[Lire la suite]
Narbonne ! Salle multimodale : "Quand les architectes bâtisseurs s'inspirent de la Nature" !

Narbonne ! Salle multimodale : "Quand les architectes bâtisseurs s'inspirent de la Nature" !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Quand les architectes bâtisseurs s'inspirent de la Nature"           Vous pouvez agrandir l'image en cl[Lire la suite]