Contre-Regards

par Michel SANTO

Douce France ! pourquoi donc la changer ?

 

images-copie-7.jpeg

 

Allez , faisons un petit tour des classements internationaux. Eric Le Boucher, dans les Echos, en a eu la bonne idée. Photo ! D’abord une surprise d’ensemble: la plupart des Français pensent que la France est devenue une « puissance moyenne » – ils l’avaient beaucoup reproché à Valéry Giscard d’Estaing ! Mais les français pensent que notre « modèle » est au-dessus des autres. Alors que la réalité d’ensemble est exactement inverse. Si nous sommes encore la cinquième puissance économique du monde, le classement du PIB par habitant, la richesse par tête, est une déconfiture : il nous renvoie au 22e rang ; l’ONU, elle, nous met au 20e rang concernant l’indice du développement humain, qui prend en compte la santé, l’espérance de vie, le niveau de vie, l’éducation ; au 37e au chapitre de la liberté de la presse… ! Sur la perception de la corruption, la France est 22e. Pour une nation qui se pique de faire la morale à l’ONU, pas de quoi être fier… Au  23e aussi selon le World Economic Forum sur la compétitivité…Le plus mauvais score de la France concerne la liberté d’entreprendre, alors que nos écoles de commerce sont parmi les meilleures du monde, les 4es selon le magazine « Fortune »… Mais tour cela n’a guère d’importance puisque notre pays est 4e pour la qualité de vie (International Living) ; la 7e destination des touristes… Beauté de ses paysages, de son patrimoine, de ses fleuves et rivières, montagnes; la richesse de sa gastronomie, la variété de ses fromages et de ses vins… Douce France, pourquoi donc en effet la changer ?

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Antoine

    |

    La France, 7ème destination touristique mondiale ? C’est pourtant toujours le pays le plus visité du monde, loin devant les USA, 2ème. Avec 83 millions de visiteurs, en 2012, non
    seulement elle conserve, mais elle améliore son score de n° 1 mondial ! 

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :