Contre-Regards

par Michel SANTO

Douce France ! pourquoi donc la changer ?

 

images-copie-7.jpeg

 

Allez , faisons un petit tour des classements internationaux. Eric Le Boucher, dans les Echos, en a eu la bonne idée. Photo ! D’abord une surprise d’ensemble: la plupart des Français pensent que la France est devenue une « puissance moyenne » – ils l’avaient beaucoup reproché à Valéry Giscard d’Estaing ! Mais les français pensent que notre « modèle » est au-dessus des autres. Alors que la réalité d’ensemble est exactement inverse. Si nous sommes encore la cinquième puissance économique du monde, le classement du PIB par habitant, la richesse par tête, est une déconfiture : il nous renvoie au 22e rang ; l’ONU, elle, nous met au 20e rang concernant l’indice du développement humain, qui prend en compte la santé, l’espérance de vie, le niveau de vie, l’éducation ; au 37e au chapitre de la liberté de la presse… ! Sur la perception de la corruption, la France est 22e. Pour une nation qui se pique de faire la morale à l’ONU, pas de quoi être fier… Au  23e aussi selon le World Economic Forum sur la compétitivité…Le plus mauvais score de la France concerne la liberté d’entreprendre, alors que nos écoles de commerce sont parmi les meilleures du monde, les 4es selon le magazine « Fortune »… Mais tour cela n’a guère d’importance puisque notre pays est 4e pour la qualité de vie (International Living) ; la 7e destination des touristes… Beauté de ses paysages, de son patrimoine, de ses fleuves et rivières, montagnes; la richesse de sa gastronomie, la variété de ses fromages et de ses vins… Douce France, pourquoi donc en effet la changer ?

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Antoine

    |

    La France, 7ème destination touristique mondiale ? C’est pourtant toujours le pays le plus visité du monde, loin devant les USA, 2ème. Avec 83 millions de visiteurs, en 2012, non
    seulement elle conserve, mais elle améliore son score de n° 1 mondial ! 

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :