Contre-Regards

par Michel SANTO

Fallait-il implorer la clémence d’Obama pour sauver le « bon soldat » BNP-Paribas ?

  affaire-bnp-paribas-hollande-ecrit-a-obama-web-0203541973991               Il y a deux ans à peine, au Bourget, François Hollande voulait faire rendre gorge à la  » Finance « , au pouvoir de l’argent ! Et ce 6 juin, il implorait la clémence  auprès de Barack Obama pour BNP-Paribas . Comme si le président américain pouvait arbitrer une décision de justice qui menace d’une amende record cette banque française coupable d’avoir gravement détourné les lois de son pays . Une demande évidemment reçue par une fin de non-recevoir aussi sèche qu’interrogative sur nos propres moeurs en ce genre de contentieux.  Et quand Fabius en rajoute une couche en menaçant d’un veto l’accord commercial actuellement négocié entre les Etats-Unis et l’Union Européenne , plus aucun doute ne subsiste alors sur les excellentes relations entretenues entre la  » Finance  » jadis vilipendée et notre exécutif  , désormais , à son égard , très  bien intentionnée. Quant à l’indépendance de notre pouvoir judiciaire, de cette surréaliste séquence politico-médiatique , son image, aux yeux du monde entier , par cette maladroite sollicitation présidentielle ,  en sort très sérieusement abîmée et apparaît comme étant aux ordres de l’Elysée … Curieusement, nos commentateurs spécialisés dans l’analyse du moindre propos, pour ne pas dire la moindre blague , présidentielle, par leur silence, semblent considérer cette « sortie » comme tout à fait normale . Évidemment ! PS   Un autre éclairage sur cette affaire chez « La plume d’Aliocha » …  

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Elle

    |

    bonjour, si je comprends bien c’est la nouvelle tenue d’été que vous arborerez dorénavant ? Il faut donc que je mette ce nouveau blog en remplacement de l’ancien dans mes favoris. (je trouvais qu’il n’y avait pas beaucoup d’articles nouveaux à lire)
    Il est surprenant de voir que Hollande méconnaît totalement les USA où depuis des décennies les capitalistes ont tout fait, à force de lois et d’amendements, pour que leur gouvernement ne s’immisce pas dans leurs affaires. Le président nous avoue là qu’il ne dirige pas un pays souverain. C’est dur quand même ! Mitterrand disait ( j’oublie le contexte) « la France ne le sait pas mais elle en guerre contre l’Amérique. Et c’est une guerre féroce, impitoyable ». Hollande n’est donc l’héritier de personne ?

    Elle

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Grattez un "Vert", et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou tarifaire…

Grattez un "Vert", et vous trouverez toujours sous sa bucolique rhétorique un matraquage fiscal, ou

      Cet élu "Vert" héraultais de la majorité régionale constituée par Carole Delga, Christian Dupraz, à raison :  il est plus responsable, d’un point de vue écologique, de re[Lire la suite]
Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :