Contre-Regards

par Michel SANTO

Finkielkraut, un « Immortel » à qui on reproche son identité … nationale !

 

alain-finkielkraut


Laurent Bouvet :

« On aime ou on n’aime pas Finkielkraut. On peut, ce qui est mon cas, préférer ses livres et la finesse de sa lecture des textes au polémiste brouillon et agaçant des plateaux de télévision, au mécontemporain qui  se laisse trop facilement emporter par la détestation de son époque. Mais c’est un écrivain, un vrai, et il est plus légitime à l’Académie française que bien des membres qui n’y sont que par la complaisance politique de l’institution.

Et à celles et ceux qui s’inquiètent de sa vision de « l’identité française », il répond, fort justement : «Il y a cinquante ans, soixante ans peut-être, on se serait offusqué dans certains cercles de l’Académie contre un enfant de juif polonais avec un nom à coucher dehors. Aujourd’hui, on me reproche mon identité nationale.»

Comme le premier ministre le rappelait, la France est un des rares pays qui peut s’honorer de permettre l’accès aux plus hautes fonctions et institutions à des citoyens naturalisés. »

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Philippe Jaenada présentait son roman "La Serpe" à Port-Leucate, cet été. Je l'ai lu…

Cette année, Michel Py m'a gentiment adressé (comme il le fait régulièrement à chaque rentrée littéraire) le dernier roman de Philippe Jaenada, "La Serpe"  (éditions Julliard), présenté en avant-prem[Lire la suite]
Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]