Contre-Regards

par Michel SANTO

L’Épictète du soir ! Ah ! malheureux esclave de l’opinion.

opinion

Quand je suis embarqué, et que je ne vois plus que le ciel et la mer, cette vaste étendue d’eau qui m’environne m’effraie, comme si, en faisant naufrage, je devais l’avaler tout entière, et je ne pense pas qu’il ne faut que trois mesures d’eau pour me noyer. De même, dans un tremblement de terre, je m’imagine que la ville entière va me tomber sur le corps, et je ne pense pas qu’une tuile suffit pour me casser la tête. Ah ! malheureux esclave de l’opinion.

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Plan "Action Coeur de Ville " : Y'a plus personne à filmer !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Plan "Action Coeur de Ville " : À Narbonne, Malquier est prêt !"         Vous pouvez agrandir l'image en cliqua[Lire la suite]
Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

Un plan "Action coeur de ville" pour les villes moyennes... et donc pour Narbonne !

        À Narbonne, comme dans une trentaine de villes moyennes (dont Béziers, Carcassonne, Perpignan etc.), plus d’un quart des jeunes ne sont pas insérés (contre 14[Lire la suite]
Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]