Contre-Regards

par Michel SANTO

La leçon d’Angela et de David.

 

 

 

« Le président de l’Union européenne Herman Van Rompuy a sèchement rejeté jeudi 17 juin la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un gouvernement économique de la zone euro, estimant qu’il ne fallait pas créer de « fractures » entre l’UE et l’union monétaire. » Un rejet faisant suite à celui de José Manuel Barroso, David Cameron et Angela Merkel, qui commencent à en avoir ras la casquette de dirigeants français aussi prompts à dégainer de nouvelles institutions qu’à se défausser dès lors qu’il s’agit de mettre en œuvre des mesures concrètes et immédiates afin de réduire les déficits budgétaires. Ainsi cette idée saugrenue d’installer un gouvernement économique européen doté d’une présidence et d’un secrétariat envoyée illico ad patres par les anglais et les allemands. Cameron n’ayant pas attendu, cette offre sarkozienne, pour, dès son installation, engager un sérieux train de mesures d’assainissement budgétaire et Merkel de poursuivre le programme de rigueur engagé par son prédécesseur socialiste. Il faudra bien que notre classe politique s’y fasse un jour : l’Allemagne n’est plus un nain politique à qui on exige un chèque à vie et sans contrepartie. La facture de la réunification a été réglée, son industrie est compétitive et n’a pas besoin d’un euro faible.Quant à son histoire, elle l’ assume dorénavant sans complexe. C’est dire que si l’Europe a besoin d’un couple franco-allemand solide et unit, ce couple a aussi besoin d’une France moins arrogante et donneuse de leçons. En la matière, ce serait plutôt à elle d’en prendre chez ses voisins…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Élections européennes ! Pour moi, dimanche, qu’y puis-je, ce sera donc un vote nécessairement utile…

Élections européennes ! Pour moi, dimanche, qu’y puis-je, ce sera donc un vote nécessairement utile…

        À quelques jour des élections européennes la situation est désormais claire : l'objectif visé par les partis nationaux est moins de présenter un programme crédible [Lire la suite]
Narbonne ! Une si belle place aussi grossièrement fardée !

Narbonne ! Une si belle place aussi grossièrement fardée !

      C’était je ne sais plus quel jour de la semaine passée où un froid soleil magnifiait la place de la Voie Domitienne. Un couple dont la langue signalait une origine mani[Lire la suite]
Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier…

      Ce matin là, dans le cadre de ma fenêtre, très haut dans un ciel couleur d’acier, des martinets  signaient de noires arabesques. Plus bas, des hirondelles virevoltaient j[Lire la suite]
Mais qui parle enfin d'Europe !

Mais qui parle enfin d'Europe !

      Finalement l'Europe n'est pas le sujet de cette campagne électorale. Partis et Médias rejouent vainement la présidentielle. Et la seule question posée est qui de Macron ou [Lire la suite]
Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Grand Narbonne : Des élus et des poules…

Aux aurores, fou rire, en apprenant que le Grand Narbonne, devenu « territoire d’industrie », alors qu’il n’en possède pas, se lançait dans une opération pilote : "adoptez deux poules et réduisez vos[Lire la suite]
Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

Quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! Vraiment ? Non !

          Quel titre, et quelle aubaine pour le Grand Narbonne ! 100 millions d'euros pour dynamiser son territoire et ses industries. Vraiment ? Non, évidemm[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :