Contre-Regards

par Michel SANTO

La mauvaise foi.

 

“Mind the gap !” Combien manque-t-il dans les caisses des 27 pays de l’Union européenne pour assurer une pension décente à des salariés qui vont prendre leur retraite entre 2011 et 2051 ? 1.900 milliards d’euros ! 243 pour la France, soit 17 % du PIB de l’année 2010. 380 milliards d’euros (l’équivalent de 26 % du PIB 2010) pour les britanniques, et 470 pour les Allemands (24 % du PIB 201. Le Français a donc tout intérêt à épargner 8 000 euros par an pour compléter sa retraite future. Le Britannique 12.300 euros et l’Allemand 11 600 euros par an… Question : que faire ? Noyée dans un océan de déficits, la France n’a pas d’autre choix que de rechercher, sur un sujet qui engage l’unité de son corps social, le consensus de tous ses représentants.Mais, comme toujours, et conformément à son génie historique, à l’inverse de nos voisins européens, c’est dans l’hystérisation du collectif national que ses élites ont décidé de plonger dans le cynisme espoir d’en tirer quelques dividendes électoraux, en 2012. Et avec toute la mauvaise foi propre à ces acteurs du théâtre politique toujours habiles à susciter la peur et la compassion pour assurer leurs recettes. Surjouant leur rôle de marchands d’illusions, faisant semblant d’être ce qu’ils sont, incarnant leur personnage jusqu’à en devenir esclave et ne plus pouvoir en sortir. A la manière d’un garçon de café prisonnier de sa posture…

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire