Contre-Regards

par Michel SANTO

La Salanque dresse le procès des Corbières !

seb-contre-regard

Illustration de SEB dans l’Indépendant.


Dans un précédent billet, je rapportais les « coups de gueule » des élus et des salariés de la communauté de communes Salanque-Méditerranée qui, après une publication de bans estivale dans laquelle était annoncée l’union de leur collectivité avec celle des Corbières, ne voulaient plus entendre parler, à leur dire, de cette épousée cathare aux trop nombreux vices cachés.

Manifestations, pétitions, placards publicitaires, du côté catalan, comme je le précisais, n’ont pu faire changer d’avis les deux préfets de l’Aude et des P.O, et le mariage, forcé, est donc, depuis le premier janvier, consommé. Son premier président, pendant les six premiers mois, sera le doyen d’âge José Puig ; le même qui présidait la Salanque et qui, depuis des mois, menait le combat pour éviter ces épousailles. Fidèle à ses convictions, si on peut dire, – les catalans sont têtus – il a présenté, dans l’Indépendant de dimanche dernier, une “feuille de route” adressée en vérité à ses seuls partenaires audois, qui ressemble plutôt à une déclaration de guerre qu’à une manifestation “d’amour”. En leur demandant des comptes, en tout cas des explications, sur un ton accusatoire sans équivoque possible. « Je ne comprends pas que nous fonctionnons de notre côté avec 52 salariés pour 16 000 habitants, et que Corbières, soit moins de 4 000  habitants, ait 98 agents. »… « Tout marche à la 6-4-2 dans cette communauté audoise. Il y a un directeur des services, un directeur adjoint et un troisième que tout le monde appelle le fantôme car on ne l’a jamais vu. »… «On nous annonce un trou financier de 100 000 €, … mais on est en réalité au-delà ». Et d’annoncer la couleur (rouge !) : « Toutes les communes audoises devront se doter d’une comptabilité analytique afin d’avoir une vision claire des finances. » Boum ! On imagine d’ici dans quelle ambiance se tiendront les prochaines séances de cette nouvelle intercommunalité. D’autant que le Puig en question, s’il n’était pas suivi par une majorité de ses élus, a tout simplement averti qu’à 71 ans « il avait autre chose à faire”. Et qu’il partirait, sans doute pour rejoindre la métropole de Perpignan. Curieusement, les « cathares » concernés ne « pipent mot ». Éteints ! Comme si le feu de la critique passait au-dessus de leurs têtes. Bref, on n’a pas fini d’entendre parler de ce mariage qui pourrait bien se conclure, assez vite, par un bel enterrement…

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Avatar

    SP

    |

    “Les hommes d’une imagination forte parlent avec une autorité despotique ; les ignorants et les faibles écoutent avec une admiration servile ; les bons esprits examinent”
    CQFD
    Voltaire ; Les pensées philosophiques (1862)

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Énigmatique commentaire ! Comment donc l’interpréter ?

      Reply

      • Avatar

        SP

        |

        Du haut de leur citadelle, les bons esprits “cathares” examinent ces gesticulations autoritaires avec sagesse et recul…

        Reply

        • Michel Santo

          Michel Santo

          |

          Parfait, si vous me le permettez !

          Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

Quelques notes prises au fil des jours (du 21 au 27 février 2020)…

    Le 27 de ce mois. Il écrit sur sa page Facebook : "départ pour les Seychelles", et reçoit des brouettées de "J'aime". Sitôt arrivé, il nous montre ses photos, qui suscitent une flopé[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas Sainte Cluque

Narbonne ! Municipales 2020 : Quelques remarques sur la polémique entre Bertrand Malquier et Nicolas

  Narbonne. Hôtel de ville.  Bertrand Malquier accuse Nicolas Sainte Cluque de plagiat, le second prétendant le contraire. Le sujet de la polémique étant « l’aménagement des berges de la Ro[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :