Contre-Regards

par Michel SANTO

L’accord entre Narbonne En Commun et Les Robin.e.s tombe finalement à l’eau…

Canal de la Robine à Narbonne.
   

Clap de fin de négociations entre Narbonne En Commun (NEC) et les Robin.e.s. L’accord de fusion pour le deuxième tour n’a pu être trouvé. C’est ce qu’annonce un communiqué publié au nom de la liste conduite par Nicolas Sainte-Cluque sur les réseaux sociaux ce matin, à 10 heures. Dois-je le dire, je ne pensais pas du tout qu’un tel accord puisse être conclu, et ce au moins pour trois raisons. La première est celle des exigences en postes, délégations et responsabilités des Verts qui, à les accepter par les alliés du premier tour de NEC, aurait fait voler en éclat la liste de monsieur Sainte-Cluque – Je disais à un de mes interlocuteurs que cette offre des Verts me semblait faîte pour être, intentionnellement ou pas, refusée. La deuxième est que la philosophie même du mouvement dirigé par madame Viviane Thivent est à beaucoup d’égards contradictoire avec celle, notamment, du partenaire principal de NEC (comment expliquer, en effet, une gestion municipale commune entre opposants résolus à la filière nucléaire et Orano , et ceux qui, au contraire, la soutiennent, par exemple). La troisième est que le retrait de madame Granier et l’absence de Narbonne 21 au second tour, ouvrent favorablement le champ électoral aux Verts ; ce qui peut leur donner une capacité d’influence politique autonome au lendemain du second tour. D’autant que se profile à un horizon proche les élections régionales… Pour un mouvement jeune et tout nouveau sur la scène politique locale, je note qu’il n’est pas aussi dépourvu de sens stratégique, comme certains, ironiquement, ne manquaient pas de le laisser entendre, depuis sa perturbante apparition dans le microcosme politique local…

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    philippe Hamant

    |

    c’est mieux comme ça ! Viviane Thivent maire !

    Reply

Laisser un commentaire