Contre-Regards

par Michel SANTO

Lamy de Montebourg !

 

 

 

MONTEBOURG24.jpg

 

Le « jeune » Montebourg bat toujours le tambour de la  vieille gauche dans un gouvernement qui manifestement s’en bat les flancs. Et tous les jours sur les ondes, il nage à contre-courant; ses amis passant leur temps à modérer ses emportements. Nationalisations totales ou partielles, muraille de Chine protectionniste, dévaluation de l’Euro…, c’est une  guerre de tranchée qu’il mène contre Hollande et sa majorité. Sait-il que les primaires sont depuis belle lurette finies et qu’à présent il lui faut gouverner comme Chevènement le prescrit : « Un ministre ça ferme sa gueule. Si ça veut l’ouvrir ça démissionne. » Visiblement il s’en bat l’œil et n’en a pas envie ! Comme le lui dit Pascal Lamy , de GPS il faudrait changer, pour naviguer dans une économie mondialisée.  La France, en effet, n’est pas « un îlot de bonheur provisoire dans un monde de catastrophes » professe-t-il. Si elle a des problèmes, on ne peut pas en déduire que c’est le monde qu’il faut changer, et l’Allemagne pour commencer. Savoir où le bât blesse plutôt que de battre l’air ! La leçon de Lamy sera-t-elle entendue par ses amis socialistes, comme lui ? A lire Le Guen, député de Paris, dans le Figaro ce matin, battre sa coulpe et promouvoir le passage à 62 ans de l’âge de la retraite dès 2015, on se dit que le temps de la désillusion et des déceptions va s’aggraver. Reste une question : Montebourg et les siens vont-t-ils encore, contre Hollande et son gouvernement, battre  campagne  longtemps? L’heure de vérité approche Arnaud! N’entends tu pas le vol sourd des corbeaux au dessus de ta tête ? Et si tu tombes, un Lamy sortira bien de l’ombre…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • pibouleau

    |

    Il est clair que la stratégie des Montbourgeois (!) est vouée a l’échec. Flan gélatineux est partisan affiché d’une politique « social libérale » Les larmoiements de Lamy sur l’état de notre
    conomie ne doivent pas nous leurrer. Si austérité il doit y avoir (c’est a discuter) c’est au haut du panier a trinquer en priorité. Nombre d’économistes tirent la sonette d’alarme : la politique
    actuelle nous mène a la catastrophe

    Il faut donc changer : sortir de l’euro et de l’Europe, dévaluation, partage du travail

    anecdotique mais symbolique : resserrer l échelle des salaires, limiter les hauts salaires, lutte contre la fraude fiscale des grossqes entreprises

    bref une politique authetiquement de gauche

    Ce pouvoir va a l’échec c’est clair

    Quand les français vont -ils réagir ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]
Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]