Contre-Regards

par Michel SANTO

Le cercle de la raison politique se rétrécit !

 

 

 

imgres-copie-30.jpeg

 

 

Le journal de Radio Classique, ce matin en me rasant ! A la « Une » : le record du nombre de chômeurs de 1997 sera battu. En deux, l’annonce par le premier ministre de la création de 2000 postes supplémentaires à Pôle Emploi. Et enfin en trois, la distribution par la Ministre de la Culture d’un petit paquet de millions d’Euros aux libraires indépendants. Le rasoir m’est tombé de la main. Plouf ! Face au miroir, je me suis demandé dans quel monde je vivais. Le chômage créerait donc des emplois et soutiendrait l ‘activité des libraires ! Qui pouvait imaginer que la gauche hollandienne présenterait un tel bilan ? Qui ne voit surtout bouillonner une noire exaspération ?  Sur sa gauche et sur sa droite. Nourrie par une brutale désillusion sociale et des « révoltes » sociétales. Le cercle de la raison à l’évidence se rétrécit. Un symptôme parmi d’autres? L’élection du député Mancel avec seulement 800 voix d’avance sur la candidate du FN. A l’analyse on apprend que 40% des électeurs socialistes auraient voté pour elle… Ce qui permet à Marine Le Pen de tranquillement affirmer que ses idées seraient le centre de gravité de la vie politique. Et puis, et puis ce vocabulaire. « Salopart ! », tiré comme une balle ; « ce magistrat qui déshonore la France », qui claque comme un fouet…Ce pays donne le sentiment de n’être pas gouverné. Le plus grave qui puisse lui arriver. Danger !

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    bigot jean-luc

    |

    On ne peut que partager le fond de l’humeur et gémir ensemble…et “résister” dans nos têtes ou nos associations, et nous “indigner” dans nos coeurs ou nos consciences citoyennes, mais le long
    fleuve du pouvoir roulera ses eaux avec à peine un regard ou un haussement d’épaules pour les cris sans lendemains qui sont poussés sur ses rives. Les élites occidentales verrouillent désormais
    avec l’arrogance cynique et l’impudeur hautaine que l’on sait tous les vecteurs et centres de décision, tous les moyens et cheminements d’information.

    Elles gèrent même avec une redoutable habileté et de subtils habillages tous les paradoxes et toutes les contradictions du système… Le buzz s’emballe de temps en temps, il dure 12 ou 36 h et on
    passe à autre chose. Pouvez vous citer une personnalité, un mouvement, un parti qui propose un “fil rouge” d’alternatives à la déraison politique ? Si oui, je suis preneur !

    Reply

  • Avatar

    pibouleau

    |

    “le plus grave qui puisse lui arriver. Danger”

    Mais non Michel  (moi l’athée) je fais bûler un icerge a Saint Just (que j’ai volé) pour que ça s aggrave

    la révolte n’en sera que plus violente

    chic ! Saint François éclaire les

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraites » s’est faite sans que[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :