Contre-Regards

par Michel SANTO

Le cri de la chouette.

 

 

Ces lignes ont été écrites par un ancien secrétaire général de l’Elysée (qui ? un petit effort, voyons !) et publiées dans l’édition de poche d’un texte paru en 2003 (pages 131 et 132) :

 

« Des médias sont tentés de distiller l’information pour la faire bondir ou rebondir, pour nourrir toujours plus le spectacle, plus fort et plus grand…D’autant que l’urgence est l’une des clés de la perversion du système. Il s’agit de faire vite avant les autres… On assène, on s’étonne, on se scandalise, la presse participe aux jeux d’un pouvoir qui lui manifeste sa méfiance ou sa sympathie, quand ce n’est pas de la complaisance… Tout se trouve grossi, déformé et en même temps simplifié, personnalisé car il faut en permanence plaire et frapper les esprits… Il (le journaliste) éprouve le sentiment prométhéen de tout savoir, de tout comprendre et de pouvoir tout juger avant tout le monde… Pour la petite et la grande actualité, les médias n’hésitent pas à s’engager sur la voie de l’amalgame, des accusations et des offenses… »

 

Et un peu plus loin, page 136 :

 

« Les complicités au gré de calculs et des ambitions se nouent, saintes alliances ou troubles allégeances, officielles ou clandestines, du politique au journaliste, du juge au policier, en passant par l’homme d’affaires, par petits clans ou en réseaux. Peu à peu ces complicités dégénèrent de simples manipulations en complots ; elles entretiennent une culture de la délation où la fin justifie les moyens. »

 

Une paire de réflexions pour cet été pour n’être pas trop dupes de ce qui se joue sur notre scène médiatico-politique.



Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio