Contre-Regards

par Michel SANTO

Le député au béret basque chez les “intellos” de France Culture !

 

jean-lassalle-1428504-jpg_1313682-565x250.jpg 

Jean Lassalle, député au béret basque bien connu, était sur France Culture ce matin;reçu par  des représentants de cette élite médiatique, dénoncée peu avant par B. Couturier, si loin de ses préoccupations et de son mode de vie. Ils avaient cependant fait l’effort de le recevoir à la terrasse d’un café. Ça se sentait ! Il faisait froid, et ça faisait peuple . Bref ! Lasalle termine sa longue marche et compte remettre à qui de droit, donc au président de la République et au Premier ministre, un rapport qui serait à sa modeste échelle l’équivalent de ce que furent les cahiers de doléances adressés au roi de France. Eh bien! à l’écouter ce matin, je dois avouer n’avoir entendu que des banalités dans le style de Jean Pierre Pernaud dans son journal de 13 heures. Le bistrot du village et le bureau de la Poste qui ferment, le canton qui disparaît, la maternité du coin déplacée etc, etc … Le procès de l’Europe et de ses normes, celui de la décentralisation et de ses féodalités;  le désir d’un retour de l’Etat jacobin et intègre aussi … Le tableau d’une France âgée et rurale qui, d’une certaine façon , n’est plus dans le monde, loin, très loin de centres urbanisés et jeunes  qui , à l’inverse,  y baignent, ouverts aux vents des nouvelles technologies et de la mondialisation. Comment dire enfin cette gêne à l’écouter face à des intellectuels dont je ne pouvais me défaire de l’idée qu’ils «  sonnaient » faux. Je ne suis pas allé jusqu’au bout… Pourquoi  donc ce sentiment de honte m’a-t-il envahi tout à coup ? Sans doute parce que je ne pouvais croire une seule seconde à la sincérité des hôtes de Monsieur Lassalle ! À tort assurément…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio