Contre-Regards

par Michel SANTO

Le retour de Patrick Nappez!

dragon_2012_445.jpg

Elle enfle et enflamme les esprits narbonnais, la rumeur : «  le long et sévère Patrick  Nappez reviendrait aux affaires. » Pas à la rédaction du Midi Libre, qu’il quitta naguère, mais au cabinet du maire de Narbonne : Jacques Bascou, pour le diriger demain. L’officialisation de ce qu’il fut, en quelque sorte, pendant la dernière campagne électorale des municipales, de son fauteuil de rédacteur en chef de la locale du Midi Libre, au profit de ce dernier. Non sans talent d’écriture, soit dit en passant ! Doté d’une « plume » concise,  précise et de surcroît servie par un style aussi sec que tendu, comme ses rares cheveux le sont par un petit catogan, il ne s’embarrassait jamais de nuances et allait droit au but. Le sien ne souffrant d’aucune incertitude : la recherche de la Vérité ; autrement dit la sienne. Son collègue de la rédaction d’en face, à l’inverse, aujourd’hui, lui, se les arrache (les cheveux). Il ne se voit surtout pas dépendre, en quelque manière que ce soit, de son ancien collègue et néanmoins concurrent pour accèder aux petits et grands secrets municipaux , et « peste » après son ami le maire qui « ne peut pas lui faire un coup pareil ! » Quant à l’opposition, je doute qu’elle apprécie la prise en mains de la communication municipale par un spécialiste de l’information, ou de la désinformation, selon le point de vue où l’on se place. Enfin ! Ainsi allait la rumeur, ce matin, du côté des Halles, entre charcutailles et fromages. Là où se mélangent les trognes les plus avinées et les langues les plus « informées ». Auspices de bistrot, qui attendront les vœux du premier magistrat avant de s’incarner, peut- être, pour le plus grand profit, on l’espère, d’un journaliste qui, naguère, m’expliquait tout le mal qu’il fallait penser de « la communication politique », quand je lui démontrais qu’il en personnifiait les liaisons dangereuses. Dimanche, s’ouvre l’année du Dragon ; une année où « tout peut être glorieux mais éphémère et illusoire ». Bonne année à tous !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio