Contre-Regards

par Michel SANTO

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

 

     

Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand Narbonne. L’occasion de faire le point sur la situation financière et l’état physique de cet équipement, comme sur la programmation de la saison en cours. L’information à retenir de cet entretien est un retour à l’équilibre comptable et la signature de la convention avec l’État et les autres partenaires du Théâtre : Grand Narbonne, Région et Département, principalement. Bien ! Ma chronique audio et l’intervention de madame Fouilland-Bousquet peuvent être réécoutées ici. Mais, si je reviens rapidement sur cette émission, c’est aussi et surtout pour émettre une remarque subsidiaire que nous n’avons pas évoquée à cette occasion. L’annonce publique, aujourd’hui, du programme de la “Tempora d’automne” du Grand Narbonne, m’en donne l’occasion.  Une Tempora  qui n’a cependant rien d’hispanique, notamment, programmatiquement parlant, et que les responsables du Grand Narbonne présentent comme un festival culturel itinérant entièrement gratuit. Ma remarque est donc la suivante : pourquoi ne pas confier à l’équipe du Théâtre la responsabilité de la programmation  de ce festival ? Est-il concevable, en effet, que ces deux évènements se recouvrant : la saison théâtrale et ce festival, leur gestion soient confiées à deux instances différentes du même Grand Narbonne ? Leur mutualisation – action souvent invoquée, mais rarement appliquée – permettrait de  réaliser, de fait,  des gains de toute nature. De plus, les élus des villes, hors Narbonne, qui, sans cesse se plaignent de “l’éloignement” du Théâtre et de ses équipes de leur cité,  verraient ainsi leurs “liens” se resserrer, pour le plus grand bénéfice de tous. Enfin, j’observe que cette mutualisation permettrait de régler un petit problème de “frontière” : l’Agglo a dans l’exercice de ses compétences la gestion des grands équipements culturels, mais pas l’animation culturelle ;  par contre, rien ne s’oppose à ce que le théâtre Scène Nationale déploie une programmation sur plusieurs sites du Grand Narbonne. Cela rapidement exposé, qui mériterait sans doute de plus longs développements – sauf à me démontrer, je prends le risque, le caractère farfelu (ce que je n’écarte pas !) de ces quelques remarques…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
Saveurs des terroirs : la semaine Bavaroise s'invite aux halles de Narbonne…

Saveurs des terroirs : la semaine Bavaroise s'invite aux halles de Narbonne…

      Mercredi matin, les murs et les piliers des Halles ont soudainement tremblés : une fanfare bavaroise y faisait son entrée, plein cuivres et au pas cadencé. Martiale et [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio