Contre-Regards

par Michel SANTO

Massacre à Orlando! L’islamisme terroriste vise et frappe la communauté homosexuelle…

Orlando_gay_ribbon_312331_G (1)


À Orlando, un Américain d’origine afghane de 29 ans, Omar Mateen, a pu  commettre un assassinat politique massif visant la communauté homosexuelle. Lors de son carnage, il a prêté, en effet, allégeance à l’organisation État islamique (EI) et fait référence aux frères Tsarnaïev, auteurs des attentats de Boston, en 2013, selon le porte-parole de la police de l’État du Massachusetts. Le FBI a, quant à lui, confirmé les informations de presse selon lesquelles Omar Mateen avait appelé le numéro d’urgence 911 – celui de la police – pour revendiquer son allégeance à l’EI, avant d’être abattu par les forces spéciales dans le Pulse, la boîte de nuit d’Orlando. L’homme avait été interrogé à deux reprises par le FBI lors de deux enquêtes, en 2013 et 2014, pour des liens supposés avec la mouvance islamiste, sans donner de suite, faute de preuves.  Et pour cause, sans liens organisationnels et logistiques clairement établis, comment, dans un État de droit, empêcher que ce genre de “bombes humaines” n’explosent? L’islamisme terroriste n’a pas besoin, en effet, de former ses combattants sur des territoires qu’il contrôle. Son idéologie, sa propagande, suffisent. Plus ou moins violente, agressive, elle sait s’adapter aux différents contextes nationaux  pour instiller dans les esprits le rejet d’une culture et d’un certain type de société fondé sur des valeurs universelles garanties par des droits. La liberté de conscience, la liberté tout court, en est le coeur. À Orlando, celle de vivre son “orientation sexuelle” a été ciblée. À Paris, celle d’informer, de caricaturer; de vivre sa passion pour un genre musical, son appartenance à la “communauté juive”… Et ailleurs en Afrique, en Asie, au Proche et Moyen-Orient, celle de penser et de vivre en chrétien, ou en musulman autre qu’estampillé E.I.L ou Al Qaida et leurs franchises… Qualifier cet horrible attentat seulement d’homophobe, serait ainsi une profonde erreur politique. Il est l’acte d’un homme éduqué, rationnel. Et qui rationnellement s’est revendiqué de Daesch et de ce que cette mouvance représente comme idéologie politico-religieuse totalitaire. Et au nom de quelles craintes ou peurs ne faudrait-il pas le prendre au sérieux, pour n’en faire qu’un “loup solitaire”?

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Polo

    |

    Que sont les valeurs universelles sans lois naturelles?

    Reply

  • Avatar

    raynal

    |

    Excellent commentaire, Michel…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :