Contre-Regards

par Michel SANTO

Fin – enfin ! – du cumul des mandats … en 2017 .

 

 80768188_o.jpg

Hollande impose donc à sa gauche et à la droite l’interdiction des doubles mandats. Ce mercredi, l’Assemblée ayant le dernier mot, cette exception française sera enfin levée. Après 2017 cependant: le Conseil d’Etat recommandant de laisser les députés achever leur mandat… En attendant, le PRG en appelle au Conseil Constitutionnel et Jacob, pour l’UMP, promet l’abrogation de ce texte en cas de retour de la droite au pouvoir en 2017. Absurde ! Et politiquement indéfendable. J’attends de voir en effet quel  présidentiable de l’opposition osera proposer une telle marche arrière alors que l’opinion est très largement favorable au non cumul. Aucun argument sérieux, on ne va pas en faire la liste ici, ne peut en effet justifier cette particularité française. Il suffit, pour s’en convaincre, de constater que pas un pays au monde , démocratique s’entend, ne finance des élus « multi-cartes » . Et , que je sache, leurs députés, par exemple, ne font pas de plus mauvaises lois que les nôtres au motif qu’ils « seraient coupés du terrain ». En réalité, c’est de tout autre chose dont il s’agit ; et principalement de la mise à bas d’un système qui produit du cumul financier ( même plafonné ), matériel ( personnels et avantages en nature ) et symbolique ( appropriation de pouvoirs ) pour une seule et même personne ; un système qui a l’avantage, aussi, de limiter les risques financiers et politiques en cas de défaite électorale, pour les députés et les sénateurs, notamment ; un système qui, enfin, permet aux élus dominants, tous « cumulards », de verrouiller l’accès de concurrents potentiels dans leur périmètre d’influence et de pouvoir . Sur la défensive, on les entends dire à présent qu’il faudrait aller jusqu’au bout de cette  disparition du cumul entre un mandat parlementaire et une présidence d’exécutif local ( ou sa participation ) et mettre en place un statut de l’élu qui accorderait plus de moyens et plus d’indemnités . On se frotte les yeux ! en se disant que cette proposition a au moins le mérite de dévoiler les véritables raisons – comme je viens de le faire – des défenseurs du cumul des mandats et démontre, si cela était encore nécessaire, pour quelques uns d’entre eux qui ne veulent rien perdre de leurs privilèges , leur grand sens des responsabilités… Tout changer pour ne rien changer, en quelque sorte, est leur programme ! En attendant, saluons cette avancée et préparons nos esprits à ce qu’elle ne soit pas détournée, à leur profit encore, par ces mêmes « malheureuses » victimes du vote de ce jour …

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • blondeau

    |

    Le cumul des mandats est une chose mais ce qui compte le plus c’est le cumul des remunerations et si on interdit ces cumuls il faudra ausis penser a diminuer le noombre  faute de voir le
    coût de fonctionnement de l’etat augmenter avec des politiques qui savent se voter les bonnes retraites  prises sur les efforts  qui sont au vrais travail. Oui il faut reglementer 
    mais ne pas faire n’importe quoi ..Il suffit de voir le slevers de boucliers lorsque le Président parle de  reduire le srégions..tous les nantis et protegés  se levent ..

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Nous sommes bien d’accord !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]