Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne n’est pas Avila !

 

 

 

 

 

 

images-copie-1.jpeg

 

 

Dans ma petite ville (qui se veut grande, je ne le répèterai jamais assez, non mais !), comme à l’Assemblée, les « alternances » se suivent et finissent par toutes se ressembler. Dans la forme s’entend ! Ainsi la majorité (jadis dans l’opposition), vertueuse, gouvernerait en responsabilité, tandis que son opposition (naguère dans la majorité), démagogique à souhait, critiquerait sans vergogne et sans jamais se lasser. Un jeu de rôle classique dans ces séquences de notre théâtre politicien. Jacques Bascou et Michel Moynier, hier, en séance du conseil municipal de Narbonne, n’y ont pas dérogé. Le premier ayant donné les mêmes leçons de gestion qu’à l’époque Michel Moynier lui avait administrées. Une petite phrase à retenir cependant dans ces échanges « téléphonés ». Celle du nommé Ortiz, à ne pas confondre avec le toréro ni avec la prénommée Olivia, dont je recommande, au passage, son « monologue de Teresa », la sainte, cette aventurière du spirituel que sa vocation poussera à toutes les audaces ; un Ortiz donc, modeste employé de banque dans le civil et adjoint de Bascou aux finances qui, dans un élan spontané de lyrisme comptable s’est écrié : «  10 M€ de plus, ça fait une hausse de 50 %. C’est énorme ! On se donne les moyens d’accompagner cette crise » Accompagner la crise ? On se gratte la tête et on essaie de comprendre. Voulait-il dire qu’on va se déplacer avec, l’honorer, lui servir de protecteur, de guide, lui rendre les honneurs funèbres en l’accompagnant au cimetière ? Ou bien innocemment avouer son impuissance à l’enrayer, la freiner, l’endiguer ou la circonscrire cette satanée crise ? Autant dire qu’à ces sommets intellectuels où la grammaire s’égare, les mots ne sont plus que des mots et que la pensée s’affole. Hier, à Narbonne, nous étions vraiment loin d’Avila et de son héroïque et flamboyante fille…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

De Narbo Martius : "Aquarius ! appel à la générosité Narbonnaise…"

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :   Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carri[Lire la suite]
La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

La leçon du conseil départemental du Haut Rhin au 13 autres demandant un "revenu de base" !

Saisie par le conseil départemental du Haut-Rhin, la plus haute juridiction administrative française a considéré, vendredi 15 juin, que si le contrat conclu entre le département et le bénéficiaire du[Lire la suite]
Le faux revenu universel d'André Viola et de 12 autres Présidents de Départements…

Le faux revenu universel d'André Viola et de 12 autres Présidents de Départements…

Mercredi, lors de la traditionnelle et très courue séance de l'Assemblée Nationale consacrée aux questions au gouvernement, Alain Perea a expédié un puissant missile en direction des 13 présidents de [Lire la suite]
Fake news, post-vérité… ou l'extension du domaine de la propagande

Fake news, post-vérité… ou l'extension du domaine de la propagande

    Dans son très intéressant article : "Fake news, post-vérité… ou l'extension du domaine de la propagande" [1], Patrick Chastenet, Professeur de science politique à l'Univer[Lire la suite]
Patrick Chappert-Gaujal transmue l'Aspirateur en "objet" d'art…

Patrick Chappert-Gaujal transmue l'Aspirateur en "objet" d'art…

Samedi, 17h 30, sur le "parvis" de terre battue de l'Aspirateur une foule exceptionnellement nombreuse d'artistes, de collectionneurs, d'hommes et de femmes politiques (de tous bords et statuts) d'a[Lire la suite]
Jacques Bascou ne déménagera pas le Grand Narbonne pour l'installer dans une zone d'activités !

Jacques Bascou ne déménagera pas le Grand Narbonne pour l'installer dans une zone d'activités !

    Finalement, le Grand Narbonne ne quittera pas ses locaux du centre ville.  Heureuse nouvelle ! Pour quelles raisons ? Jacques Bascou n'en disant rien, je doute cependant qu'il se[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :