Contre-Regards

par Michel SANTO

Par delà le bien et le mal…démocratique.


Par priMasque.jpgncipe- de précaution morale à tout le moins – je ne prends plus trop au sérieux la politique et ses acteurs, ce théâtre de marionnettes où s’ agitent sous les masques de la Vérité et de la Justice de moins nobles devoirs. Qui ne voit, en effet, dans ce monde d’idoles drapées d’ indécentes et vertueuses paillettes, l’épaisse trame des intérêts et des désirs ? Cela fut toujours, cela sera encore. Comme dans la tragédie antique (1), l’expression démocratique est une gigantesque  « purge ». Celle des passions humaines, qui, par la grâce d’un bulletin de papier déposé au fond d’une urne, présenteront demain, dans les rues et les palais, le visage éclairé de la Volonté générale, du désintéressement et de la raison. Au coeur du sacré républicain bât le sang de la violence profane… Comme en tout homme gît un Golem…

(1) Tragédie vient du grec « trogos » qui signifie « bouc » et de « ôdê » qui signifie « chant ». Le sacrifice du bouc faisait partie du culte que l’on rendait à Dionysos, le dieu de la fertilité, mais aussi de toutes les violences et de toutes les démesures

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de presse …

Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de

        Humour jaune ! Revue de presse locale – vite faite : un seul "canard" – ; et, stupéfaction à la lecture d'un article consacré à la visite du Haut Commissaire à l'[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "Toujours plus" de pandores municipaux en haut des affiches électorales …

Narbonne ! Municipales2020 : "Toujours plus" de pandores municipaux en haut des affiches électorales

  L’air du temps est à l’environnement et à la sécurité. Et ma petite ville qui, pourtant, jouit d’un cadre de vie privilégié sans violences urbaines avérées, n’y échappe pas. Conséquemment,[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio