Contre-Regards

par Michel SANTO

Peillon ! le drapeau et la charte, sabre au clair contre tous les goupillons…

 

 

 

images-1-copie-2.jpeg

 

 

On en parle peu de Peillon ! Pourtant le seul ministre à avoir pris deux initiatives récentes qui n’ajoutent rien à la liste, égrenée chaque jour, de taxes, contributions et impôts nouveaux concoctés par son imaginatif chef de gouvernement. Deux initiatives qui devraient réjouir les républicains conséquents que nous sommes ( enfin, nous ! je parle pour moi…). La première  consiste à imposer la devise « liberté, égalité, fraternité » et le drapeau tricolore sur les frontons des écoles, collèges et lycées. Je note, au passage, que, sur les anciens établissements, elle n’y est figure pas toujours cette jolie devise. Le mien par exemple: le collège Cité, place de la Révolution à Narbonne, arbore fièrement  » Devoir « , d’un côté, et   » Travail « , de l’autre… Tout un programme! Mais à part les agents administratif et les enseignants, personne ne peut les lire ces impérieux commandements . Et pour cause: les collégiens entrent en classe par la cour ; tout un symbole ! Un exemple , certes anecdotique, des incohérences d’un système qui ne laisse aucune autonomie aux chefs d’établissements pour remédier à ce genre d’absurdités. Soyons optimistes, j’en ai l’esprit ce matin ! et vantons la deuxième idée de Peillon: l’affichage d’une Charte de la laïcité d’ici à la fin septembre dans nos écoles publiques. Curieusement, le Boboland ne s’offusque pas de cette mesure, pourtant marquée par une manifeste islamophobie aurait-il proclamé en d’autres temps que celui du présent  Président… Peut-être est-il encore en vacances ? Tant mieux, qu’il le reste ( le Boboland ) toujours ! Une inquiétude cependant: comment ces deux initiatives vont être reçues et appliquées dans certains quartiers de Marseille ou de Trappes ? C’est sur ces terrains perdus de la République que l’ancien prof de philo qu’est Peillon devra en effet apporter la preuve de sa réelle volonté d’affirmer enfin ce que sont nos valeurs communes . On l’attend, à la prochaine rentrée, armé du drapeau et de la charte, sabre au clair, contre tous les goupillons : politiques et religieux . Ça promet !


Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]