Contre-Regards

par Michel SANTO

Peillon ! le drapeau et la charte, sabre au clair contre tous les goupillons…

 

 

 

images-1-copie-2.jpeg

 

 

On en parle peu de Peillon ! Pourtant le seul ministre à avoir pris deux initiatives récentes qui n’ajoutent rien à la liste, égrenée chaque jour, de taxes, contributions et impôts nouveaux concoctés par son imaginatif chef de gouvernement. Deux initiatives qui devraient réjouir les républicains conséquents que nous sommes ( enfin, nous ! je parle pour moi…). La première  consiste à imposer la devise « liberté, égalité, fraternité » et le drapeau tricolore sur les frontons des écoles, collèges et lycées. Je note, au passage, que, sur les anciens établissements, elle n’y est figure pas toujours cette jolie devise. Le mien par exemple: le collège Cité, place de la Révolution à Narbonne, arbore fièrement  » Devoir « , d’un côté, et   » Travail « , de l’autre… Tout un programme! Mais à part les agents administratif et les enseignants, personne ne peut les lire ces impérieux commandements . Et pour cause: les collégiens entrent en classe par la cour ; tout un symbole ! Un exemple , certes anecdotique, des incohérences d’un système qui ne laisse aucune autonomie aux chefs d’établissements pour remédier à ce genre d’absurdités. Soyons optimistes, j’en ai l’esprit ce matin ! et vantons la deuxième idée de Peillon: l’affichage d’une Charte de la laïcité d’ici à la fin septembre dans nos écoles publiques. Curieusement, le Boboland ne s’offusque pas de cette mesure, pourtant marquée par une manifeste islamophobie aurait-il proclamé en d’autres temps que celui du présent  Président… Peut-être est-il encore en vacances ? Tant mieux, qu’il le reste ( le Boboland ) toujours ! Une inquiétude cependant: comment ces deux initiatives vont être reçues et appliquées dans certains quartiers de Marseille ou de Trappes ? C’est sur ces terrains perdus de la République que l’ancien prof de philo qu’est Peillon devra en effet apporter la preuve de sa réelle volonté d’affirmer enfin ce que sont nos valeurs communes . On l’attend, à la prochaine rentrée, armé du drapeau et de la charte, sabre au clair, contre tous les goupillons : politiques et religieux . Ça promet !


Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales 2020 Narbonne ! Que penser après la mise au point de madame Granier…

Municipales 2020 Narbonne ! Que penser après la mise au point de madame Granier…

En faisant  savoir qu’il serait présent dans le combat des « municipales », en premier de cordée ou pas, Alain Perea, a fait aussi réagir Mesdames Bossis (vice-présidente Ps du cons[Lire la suite]
Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lieux de la communi[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :