Contre-Regards

par Michel SANTO

Ce n’est pas la vérité qui est révolutionnaire, mais le mensonge!

 

 

 

 

 

Pendant vingt ans, les gouvernants grecs de droite et de gauche ont menti. Consciemment ! Avec ce cynisme  propre à ceux qui usent du mensonge et de la ruse pour conquérir et conserver le pouvoir. Un cynisme couvert par le silence de médias moutonniers au niveau d’informations indexé sur les attentes supposées de leurs « clients ». Et des «  clients » qui forment peuple, la tête dans le sable, ne voulant pas regarder en face l’amère réalité de leur pays. Un pays en défaut de paiement et qui, comme l’Espagne, le Portugal et la France a décidé, collectivement, de vivre au dessus de ses moyens. Une crise sans précédent qui n’est nullement cantonnée aux « pays du club Med » comme on nous le serine quotidiennement mais qui touche l’Europe entière. Car notre continent s’enferme dans le surendettement des Etats, qui atteint 88% du PIB en 2010 et dépassera 120% dans la décennie, contre 30% dans le monde émergent et 52% dans l’Etat fédéral américain. Ne parlons même pas  des engagements de retraite qui culminent à 440% du PIB !!! Un continent certes encore riche mais stagnant où le blocage de l’activité et le chômage permanent vont créer des tensions croissantes favorables aux démagogues et aux extrémistes. Pour écarter ces menaces, il est encore temps de tirer toutes les conséquences de la mondialisation et des nouveaux rapports de force entre grandes régions économiques. Et s’orienter résolument vers une plus grande intégration des politiques budgétaires et fiscales des Etats européens. En se dotant aussi d’un gouvernement économique doté de véritables compétences. Conditions minimales pour devenir un véritable pole de décision capable d’assumer la compétition et la coopération avec les Etats continents (Etats-Unis, Chine, Inde…) qui demain concourront pour le pilotage de l’économie-monde. Au risque de la décroissance, de la paupérisation et de graves difficultés politiques et sociales. Ce n’est pas  » la vérité qui est révolutionnaire », comme le constate honteusement Paulin dans le roman de H. Barbusse,  » Clarté  » ( formule que reprendra Gramsci et que plagieront sans vergogne Lénine et Trotsky ), mais le mensonge. Comme on peut le constater aujourd’hui en Grèce et peut être demain ailleurs…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • reverdy

    |

    billet, très intéressant pour moi !!!! Pour quand tu auras un moment :

    – S.V.P, peux-tu expliquer ce qu’est l’intégration des politiques budgét. et fiscales  » ,

    aussi : « les engagements de retraite qui culminent à 440%  » ?

    C’est un peu vague pour moi,j’en comprends les mots mais je ne sais pas trop à quoi çà correspond concrêtement . Merci d’avance .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]