Contre-Regards

par Michel SANTO

Intouchables!Un film qui fait du bien.

 

Je vais rarement au cinéma. La seule idée de devoir prendre ma voiture pour me retrouver dans un CGR situé dans une zone industrielle m’en dissuade souvent. Et puis, autant l’avouer, je préfère le plaisir égoïste de la lecture. Mais je ne sais pour quelles raisons, la pression de mes proches sans doute, j’ai fini par aller voir « Intouchables », ce film au succès « fou » et aux caractéristiques apparentes qui me tiennent en général à distance critique des grands comme des petits écrans.Eh bien, autant le dire tout de suite, ce film m’a ému par sa profonde sensibilité, sa grande humanité. Et la réflexion d’une amie croisée à  la sortie : «  Il vaut mieux être riche quand on est handicapé » n’a pas réussi à éteindre en moi ce premier sentiment. Certes j’aurais pu jouer le cuistre bien-pensant en digressant sur le registre Intouchables-Touchés par l’amour, la reconnaissance, le respect… Ou par le classique film métaphore de la société française opposant la vieille France bourgeoise, blanche et paralysée à celle de demain, jeune, banlieusarde et sans complexe. A la manière d’un Pascal Riché qui nous sort par exemple ceci : « En réalité, si ce film plaît tant, c’est parce qu’il présente une histoire aussi éloignée que possible de notre réalité concrète. Elle se passe dans un univers parallèle : un monde qui n’existe pas. (…) Il y a certes une crise, qui ressemble à la nôtre, mais elle est simplifiée, caricaturée, sublimée. Il y a certes des classes (avec des très-très riches et des très-très pauvres), mais ne cherchez pas de lutte les confrontant. » Ou encore « C’est une France à l’image de Philippe, le tétraplégique du film : immobile, impuissante, vieillissante. Et accrochée au rêve improbable qu’un jour, quelqu’un ou quelque chose viendra sans brutalité la réveiller. » Des bêtises, pour ne pas dire plus, qui n’auront pas réussies à gâcher mon plaisir. Celui de goûter une histoire simple qui nous raconte comment par le soin et l’attention portée à l’autre, le dialogue, la patience et le respect, deux être que tout oppose trouvent le chemin de l’amitié et de l’amour. Un film qui touche le cœur sans passer par la case cerveau…Un film qui fait du bien !

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

      Les départements se partagent cette année 11,5 milliards d'euros de droits de mutation à titre onéreux (DMTO) [1] perçus en 2017. 1,7 milliard d'euros de plus que l[Lire la suite]
Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

        Samedi dernier, nous recevions, Jean Claude Julès et moi, sur Radio Grand Sud FM (Radio Barques), le député LREM de la deuxième circonscription de l'Aude, Ala[Lire la suite]
Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

        On sait l'attention portée par l’historien et anthropologue Emmanuel Todd à l’éducation, à la famille et à la religion pour comprendre les sociétés contempora[Lire la suite]
Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

        Mélenchon, Besancenot, et d'autres, veulent que les luttes convergent pour faire tomber ce gouvernement, les voilà convergents avec Philippot, Boutin, Dupo[Lire la suite]
À Narbonne, le PS déraille ! (?)

À Narbonne, le PS déraille ! (?)

Les Facebook, Twitter, etc. étant désormais des vecteurs de flux « d’informations » massifs à la portée de milliards d’individus, pour qui s’intéresse à la vie politique, notamment, on ne peut, évid[Lire la suite]
Aux Bernardins, le Président de la République a-t-il "bafoué" la laïcité ?

Aux Bernardins, le Président de la République a-t-il "bafoué" la laïcité ?

          Hourvari ! Pétage de câbles, dirait plutôt mon petit-fils, sur les réseaux sociaux depuis la diffusion, hier, sur la « toile », non pas du discours [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :