Contre-Regards

par Michel SANTO

Une belle et vieille dame digne de mon quartier !

 

blog-2-0772-copie-2.jpg 

Tous les jours, je la vois passer sous ma fenêtre. Tous les jours et en toute saison , par tous les temps. Elle s’aide d’une canne : son corps l’entraîne irresistiblement vers le sol. Tous les jours, je la vois s’en aller faire ses courses, ou en revenir. Son sac, trop grand, effleure la chaussée.Trop grand, et trop lourd parfois, me dit-elle, quand je la trouve assise sur un banc , devant ma porte… Dimanche, infatigable et obstinée, c’est dans le cœur des halles que je l’ai trouvée au milieu de badauds et d’acheteurs pressés. « Sale temps ! quel vent ! ». Elle m’a détaillé ses achats d’une voix enrouée, pour me quitter ensuite et ouvrir un passage dans la foule affairée, sa canne pointée comme une épée. Un peu plus loin , elle s’est retournée, un petit sourire aux lèvres : « 102 ans quand même ! » Madame Serres, ma voisine, puisqu’il s’agit d’elle, a en effet 102 ans. À n’y pas croire, et pourtant ! Bon et nombreux autres bons dimanches, Madame …

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Photos34

    |

    Bonjour,

    C’est bien, ils ne reste plus que ces personnes qui ont encore le courage de tout faire à pieds, tous les jours.

    Pour les autres, ceux qui traine derriere leur fenêtre, en regardant passé la vie, c’est toujours un spectable différent de celui de la veille.

    102 ans, Elle ne les fait pas du tout..

    Pourvue que ça dure…

    Et bonne continuation à vous.

    Reply

  • Avatar

    robin

    |

    madame SERRES je vous embrasse tres fort bien que je ne vous connaisse pas
    vous incarnez des valeurs qui malheureusement disparraissent …
    bon vent !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :