Contre-Regards

par Michel SANTO

Une lettre de Serge Griggio et un texte de son ami Jean Claude Pirotte .

Une lettre de Serge Griggio et un texte de son ami Jean Claude Pirotte .

J’ai reçu hier cette lettre de Serge Griggio . Elle fait suite à mon petit texte dans lequel j’évoquais l’amitié qui le liait à Jean Claude Pirotte ... Je vous la livre, sans commentaires !

Michel !

J’ai cette image de lui à sa fenêtre , regardant le ciel avec un très beau sourire , comme si la poésie était au dessus de tout , des maladies, de la souffrance , du médiocre . Il nous a fait grandir , il nous a amené plus loin avec son talent , avec ses rêves .

J’ai eu la chance de le rencontrer en 2002 , je préparais une exposition consacrée aux sdf et à des portraits de résidents d’un foyer , et un clin d’œil au Caravage .

Il m’avait écrit un très beau texte pour mon catalogue . Le voici :

” On entend le chant du peintre par la fenêtre entrouverte. Souvent c’est une mélodie noire où le rouge éclate et s’étreint.

On croit que des ombres qu’esquisse le Caravage écoutent au bas des marches. Ce sont aussi nos souvenirs trop familiers des heures fragiles et qu’une fileuse étrangement jeune tisse peut être a l’envers, ce sont aussi nos souvenirs qui écoutent.

Tout autour le crépuscule dérive et n’en finit pas de ralentir et d’allonger les gestes avant de lancer un trait qui fulgure. ” Jean Claude Pirotte , le 2 janvier de l’an II

Je l’avais invité au théâtre de Narbonne , il avait lu des lettres de Nicolas de Staël . Un très beau moment !

Amitiés a toi

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

    Je ne le connais pas. Il doit avoir mon âge. Disons qu’il est dans un temps où les nuits sont courtes. Quand je le croise dans la rue, il siffle. Des airs joyeux. De sa compositi[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâ[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio