Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. De quelques monuments laissés au bord de la route (2): la Maison des Trois Nourrices!

Une des stars du patrimoine urbain de Narbonne, c’est la Maison des Trois Nourrices, citée dans tous les documents touristiques sur la Ville. Celle-ci de façon intelligente l’acquit en 1987, puis la restaura en 2006, tant les extérieurs que les intérieurs. A l’étage, une grande salle de réception fut dotée de vitraux, de peintures murales et richement meublée. C’est la seule architecture renaissance de Narbonne, et elle est classée monument historique depuis 1913. Sa restauration à grand frais fut possible grâce au mécénat de la Fondation du Crédit Agricole.

Vous aurez tout loisir de l’admirer de l’extérieur, mais ce sera beaucoup plus difficile de la visiter. Le bâtiment ne se visite que sur demande, ou lors des Journées du Patrimoine. On admire alors son charme dans cet îlot urbain qui est le plus beau de la ville. On saisit aussi que, comme pour Céleyran, les Trois Nourrices souffrent du syndrome zéro projet, alors que sa dimension culturelle est une évidence et qu’un équipement pérenne dans ce quartier serait le bienvenu.

Pourquoi ne pas en faire une résidence d’artistes avec show-room ? Une succursale du musée d’art et d’histoire ou de l’Aspirateur ? En tout cas cet état d’abandon est d’autant plus injustifiable que le bâtiment n’est pas entre des mains impécunieuses ; qu’il est en excellent état, et que seul le projet fait défaut. Jusqu’à quand ?

Enfin, pour ceux qui sont fascinés par les bâtiments abandonnés, le site Abandoned America 1 propose une cartographie de pans entiers des US abandonnés. Bâtiments industriels, églises, hôpitaux, quartiers : un spectacle à couper le souffle. Le tout photographié avec une rigueur qui indique que le propos n’est pas seulement esthétique, mais aussi politique. Au passage, on comprend que la fascination des ruines à la période romantique était elle aussi connotée politiquement. Car d’Hubert Robert à Urbex, ce qui est dit c’est qu’à la fin c’est toujours la nature qui gagne et que les ambitions humaines deviennent d’élégants et poignants fantômes envahis par les herbes, les lianes et les mulots.


1 http://www.abandonedamerica.us/
 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les billets écrits par Jakin Guran-Izan sont disponibles en cliquant sur: Jakin Guran-Izan, en rouge, en haut et à gauche.

 
maison-trois-nourrices-narbonne

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Elle

    |

    Et dire que je croyais Jakin Izan Gura en vacances ! Je pensais justement à lui hier. En tout cas il a de bonnes idées !

    Reply

  • Jakin

    Jakin

    |

    Merci pour vos bonnes paroles, Elle. Même en vacances, le roman des édifices abandonnés ne s’arrête pas !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne)

Petite parabole sur le rayonnement d'équipements "structurants" (Le parc des expositions de Narbonne

Quand j'ai vu cette touchante affiche animalière placardée sur un des nombreux petits panneaux publicitaires qui décorent les rues de ma ville, j'ai tout de suite pensé à une charmante  allégorie de [Lire la suite]
Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]