Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Jean Michel Baylet, président du groupe La Dépêche du midi, lâché par ses partenaires (Fontès, Nicollin, Font)!?

000par7424645_0.jpg.crop_display

Jean Michel Baylet, président du groupe La Dépêche du midi, a été lâché par ses partenaires (Fontès, Nicollin, Font), dans le rachat des Journaux du midi (Midi libre, L’Indépendant, Centre presse Aveyron) à Sud Ouest. La première raison serait économique. 150 suppressions de postes sont prévues et ni l’architecte montpelliérain François Fontès, ni le groupe de recyclage de déchets Nicollin SA, et l’exploitant de salles de cinémas, Jacques Font, ne souhaitent financer un tel plan social et en pâtir quant à leur réputation. La seconde est d’ordre plus politique. Depuis qu’il a perdu en mars la présidence du conseil général du Tarn et Garonne, le radical de gauche Jean-Michel Baylet offre nettement moins d’intérêt. D’autant que ces deux grandes figures montpelliéraines ont été, et sont toujours, aux avant-postes de la bataille contre la fusion du Languedoc-Roussillon avec Midi-Pyrénées.  La suite en cliquant ici . Voir aussi mon billet: « L’Indépendant » dans les mains de Baylet rejoint la tradition politique de ses fondateurs…  

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Contrats aidés dans l'Aude ! le Conseil Départemental s'engage dans une vaine polémique…

Ainsi va l'info dans nos journaux. Tenez, un seul exemple, la baisse du nombre d'emplois aidés programmée par le Gouvernement. Lundi donc, dans l'Indépendant, page 2 et 3, articles, commentaires et [Lire la suite]
Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

Nageant, il paraît que je serais aussi un "moteur de nos territoires"(de l'Aude) !?

      J'apprends, sous la synthétique plume d’un conseiller départemental de l'Aude (qui ne choisit pas ses mots avec une pince à sucre), que le sport (il pensait sans doute [Lire la suite]
À rebours de quelques "clichés" sur l'île de Saint Barthélemy, après Irma...

À rebours de quelques "clichés" sur l'île de Saint Barthélemy, après Irma...

        Comme il s'écrit à peu près n'importe quoi dans certains médias (pire sur les réseaux sociaux!) sur Saint-Barthélemy : « repaire de milliardaires », un « para[Lire la suite]