Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Et de la bêtise indigène (La Nautique, suite…)

IMG_0350.JPG

Certains des membres du comité directeur de la SNN, sont gens d’une élégance de pensée et d’action à rendre jaloux le plus illustre de nos « beaufs ». L’indépassable, l’unique, celui seul qui fut jadis croqué par notre génial chroniqueur de la bêtise contemporaine, Cabu. Cabu, notre frère en dénonciation des passions les plus malsaines: l’envie, la rancune, le ressentiment… Toujours motivés par le désir d’en découdre et d’en finir avec ce Pavillon qui les empêche de nautiquer en rond, déterminés à lui faire rendre gorge, leur parking de six places enfin réalisées devant ses tables pour ôter à ses clients toute vue sur les vieux gréements et l’étang de la Nautique, « certains » membres du comité directeur de la SNN, donc, y garent désormais ostensiblement, leurs véhicules. Et ce, comme en témoigne, si j’en crois cette photo prise hier par un témoin digne de foi, alors que le parking historique, si je puis dire, est totalement et absurdement … vide! Il est vrai, cependant, à la décharge de nos « gentils » provocateurs, qu’il faut rentabiliser cet investissement bituminé, n’est-ce pas? Quelle classe !…

PS: faut-il que je précise encore une fois que je ne me fais l’avocat de personne. C’est la méthode et les arguments jusqu’ici avancés que je critique. Quand des « pièces à conviction », juridiques notamment, seront avancées, elles seront ici exposées, comme il se doit…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (43)

  • Patrick Just

    |

     » Si les tous cons volaient, il ferait nuit… » parfois même ces cons…ommateurs peuvent se priver de cette vue magnifique sur l’étang de Bages ou gêner les autres. A terme ces niaiseries, ces balourdises risquent d’irriter le château à en espérer un Mouly net…

    Reply

  • Jackie Roche Vincent Valente

    |

    Mon commentaire ayant disparu (je ne dois pas être douée pour médire)….je le réécris à quelques mots près. De sensibilité de gauche et qui plus est avec « l’esprit d’ouverture »….celui là même qui a disparu des logos de la municipalité de Narbonne… j’avais pourtant du respect pour Robert Déjean. Quelle déception ! Je trouve cette situation absolument navrante.

    Reply

  • Anne

    |

    Sans entrer dans le fond du sujet et les raisons pour lesquelles tant de haine contre l’installation de ce restaurateur à la Nautique suscitent, je trouve complètement hallucinant les allures que prennent ces derniers évènements.
    En tant que sociétaire, je me demande combien ce foutu parking goudronné a-t-il coûté ?!! (alors que tout le monde est d’accord pour constater qu’il est complètement inutile). Hier, un 30 juillet (pleine saison donc) j’ai compté 3 véhicules sur l’ensemble du parking réservé aux sociétaires.
    Vous savez à quoi me fait penser tout cela, à une mafia voire une omerta. Manque plus que le dynamitage du restaurant ! Messieurs dames membres du Comité Directeur, allez maintenant arrêtez votre haine, proposez et FAITES des actions positives pour la Nautique si vous l’aimez vraiment !

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Nous sommes bien d’accord Madame. Encore une fois,le débat de fond sur la légalité ou pas des contrats passés entre l’ancienne direction et la nouvelle, n’a pas lieu d’être ici. C’est la méthode utilisée qui est détestable, et qui doit être condamnée.Je l’ai déjà dit dans un billet précédent, si l’illégalité de ces contrats est établie, il suffit que la SNN et/ou le maire de Narbonne engagent les procédures judiciaires nécessaires. Comme il convient dans un État de droit, et entre personnes responsables.

      Reply

  • Narbo Martius

    |

    Mais jusqu’où iront-ils ?
    Sociétaires depuis presque 10 ans, j’ai connu 3 présidents successifs et jamais il n’a y eu une ambiance aussi détestable.
    Moi qui m’étais réjoui de l’installation ( enfin ) d’un vrai restaurant jouissant d’une vue et d’un cadre exceptionnels, permettant à la SNN d’arrêter de perdre de l’argent sur la gestion du pavillon. Et bien non, certains trouvent que ça ne va pas. Leur seul et unique projet est la récupération du pavillon. Pour en faire quoi de mieux ?

    Reply

  • robert duval

    |

    Monsieur SANTO, cessez de vous poser en juge. La mafia n’est pas là ou cette chère Anne pense qu’elle se trouve. Et vous le savez bien! Car vous vous connaissez tout ce petit monde qui a organisé la main-mise sur le Pavillon et qui pensait que les « beaufs » ( c’est particulièrement injurieux, je vous ai connu plus leste) se laisseraient faire. Ne soyez pas impatient, la justice passera, et toutes vos bassesses se révéleront bien vaines.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Monsieur DUVAL ( vous voyez, j’use de majuscules, comme vous! ). Reprenons, puisque vous ne voulez pas entendre:
      1 je ne me pose pas en juge de la légalité ou pas des contrats antérieurement passés entre l’ancienne direction et le Pavillon. je n’ai, et ne les cherche pas, les éléments d’un dossier administratif et financier qui n’intéressent que les seules autorités judiciaires.
      2 Par contre, je me permet de juger les méthodes et les agissements, non pas de tous les sociétaires, mais de certains, comme ceux faisant explicitement l’objet de ce billet, qui relèvent, de mon point de vue moral, de la catégorie inventée par Cabu. Une petite incidente: contrairement à ce que pensent beaucoup, le « beauf » n’est pas synonyme de « gens de peu » à la façon de Pierre Sansot. Ce serait plutôt une interprétation contemporaine du célèbre « mot » de Flaubert à propos du bourgeois : »quelqu’un qui pense bassement »… Je persiste donc et je signe. Ce qui au passage me permet de vous posez une question: et vous, qu’en pensez-vous de ces seuls sociétaires là? J’insiste, car pour ce qui me concerne l’amalgame en toute chose m’insupporte, et pour vous le dire plus vertement me fait horreur. Et où trouvez-vous donc la bassesse dont vous qualifiez mes billets, quelquefois vifs, je le reconnais. Sans détours au contraire, et franchement, je la pointe et la souligne chez « certains » (je ré-insiste sur « certains ») de vos amis sociétaires, en relatant leurs vaines et stupides provocations…
      3 Enfin, que dire de votre allusion à la mafia dont je connaîtrais tout le petit monde qui a orchestré la main mise sur le Pavillon. Le genre d’allusion aux relents complotistes toujours invoqués quand on ne sait plus ou quoi dire. Si j’avais osé ce genre d’amalgame vous concernant monsieur Duval, vous l’auriez trouvé bas et nul, n’est ce pas? Et vous auriez eu raison… Bas et nul!
      Bonne soirée, et croyez-le bien sans méchanceté aucune. Vraiment!

      Reply

  • Narbo Martius

    |

    C’est bien joli de vouloir récupérer le pavillon mais pour en faire quoi ?
    Une buvette pour les sociétaires

    Reply

    • narbo Martius

      |

      C’est bien joli de vouloir récupérer le pavillon mais pour en faire quoi ?
      Une buvette pour les sociétaires ?
      Qui va la tenir ? des salariés ? des bénévoles ? , le passé nous a montré que ce n’était pas viable économiquement. Pourquoi s’entêter à détruire ce bel endroit qu’est devenu le pavillon. Les membres majoritaires du comité y ont-ils mangé ne serait ce qu’une fois ?
      Quel plaisir de faire découvrir le site et d’aller manger au pavillon entre amis, sociétaires ou non.
      La plupart des sociétés nautiques fonctionnent maintenant sur ce type de concession pour ce qui concerne les activités de restauration, sortez un peu !!
      J’aimerais dans mes rêves les plus fous que le comité se concentre plutôt sur de vrais projets novateurs et vecteurs de développement et que le modèle « l’entre-soi » évolue.
      Ce n’est pas parce que le site s’ouvre un peu plus au public que ses qualités seront atténuées, il y aura toujours l’étang, le soleil, le vent et les magnifiques paysages que l’ont peut rencontrer en allant naviguer sur l’étang.
      Maintenant si la majorité des sociétaires qui s’expriment lors des assemblées générales désire ce retour en arrière et bien tant pis pour la Nautique.

      Reply

  • Ohtaquet

    |

    Moi j’aime pas marcher j’aime pas la voile mais j’aime boire des demis et quand j’en ai bu plus ma voiture est proche mieux je la trouve alors merci president

    Reply

  • robert duval

    |

    Cher Narbo Martius, vous êtes un poète du dimanche et un gourmet de guinguette ! Les faits sont plus prosaïques, des affairistes se sont emparés de ce lieu à vil prix avec la complicité des anciens dirigeants de la SNN qui n’ont fait que des promesses comme alternative pour tenir toutes les organisations de la SNN. Car cher Narbo Martius ce n’était pas qu’une buvette. Et d’ailleurs en quoi est-ce péjoratif? Qu’avez vous contre les buvettes? C’est trop peuple, populaire, populiste? C’est ce qui gêne en réalité. Des mécréants, des « beaufs » ont gagné des élections démocratiquement. Et les bien-pensants que vous formez avec n’aiment pas être dirigés par le peuple.Elle vous dérange cette démocratie? Il va falloir vous y faire!

    Reply

  • narbo martius

    |

    C’est quand même étrange d’être incapable de répondre à une question simple :
    Que comptez vous faire du pavillon ?
    Par quel miracle allez vous être capable de ne plus perdre d’argent avec sa gestion ? , parce que jusqu’à preuve du contraire et même si le loyer est modeste, les loyers versés par les exploitants actuels tombent dans les caisses de la SNN.

    Reply

    • robert duval

      |

      Que faire du Pavillon? c’est très simple! Le remettre au cœur des activités de La nautique, pour les réceptions des équipes en compétition, les rencontres, les fêtes, les réunions entre copains après une régate ou une partie de pêche, la convivialité entre les sociétaires. Cette convivialité qu’ont détruit les anciens dirigeants qui ont ainsi creusé le déficit du Pavillon pour mieux le condamner sans offrir un autre local. Ils en ont fait un lieu de bouffe et les clients ne feront pas trois pas sur le port, leur repas terminé, pour éliminer le surplus de cholestérol qu’ils y auront ingurgité. Une dernière remarque: s’il fallait supprimer les activités déficitaires à la SNN il ne resterait que le port qui nourrit toutes les autres par les cotisations des sociétaires.

      Reply

  • Narbo Martius

    |

    Vous vous êtes clairement en train de nous dire que la dernière équipe dirigeante a délibérément organisée le déficit du pavillon dans le but de faire profiter de la valeur commerciale du site à un tiers ?
    Mais c’est du grand n’importe quoi !!
    Le pavillon a servi des boissons alcoolisées pendant des années sans licence IV, quel aurait été le sort du président de la Nautique si il y avait eu un accident de la route avec dommages à un tiers impliquant un client repartant alcoolisé ?
    Quand la décision a été prise de ne s’en tenir qu’à la consommation de boissons autorisées, c’est à dire bière et boissons non alcoolisées, la fréquentation du pavillon a effectivement diminué, creusant alors le déficit.
    La convention actuelle avec les exploitants du Pavillon prévoyait TOUT ce que vous voulez soit disant relancer en récupérant le pavillon. Ce sont les opposants à cette convention qui se privent eux mêmes d’en jouir en refusant d’y aller prendre un verre, d’y manger ou de solliciter les exploitants pour organiser des événements « entre sociétaires ».

    D’autre part je vous rappelle que d’après l’article 1 des statuts de la SNN de 1997 alors sous la présidence de Pierre Déjean
    La société a pour but :
    d’encourager et de developper le goût de la navigation.
    de provoquer l’émulation parmi ses membres par des régates et des croisières.
    d’encourager et de developper le goût de tous les jeux et sports de plein air.

    On ne peut pas franchement dire que l’équipe actuelle soit focalisée sur ces objectifs en ayant d’emblée dans un premier temps refuser d’assurer l’organisation des championnats de france extrème glisse.

    Tout ce que l’on a vu jusqu’à présent, mis à part il est vrai un repas gratuit manière de montrer bon teint, c’est de la haine, du goudronnage et des déposes de blocs de pierre !!

    Reply

  • robert duval

    |

    Les statuts article 1 n’ont pas prévu d’encourager la pétanque sur les quais et l’alcoolisme par des pastis à 1€.

    Reply

    • narbo martius

      |

      Et pourtant la pétanque est un sport de plein air.
      Le pastis à 1€ est, et je pense que cela vous a échappé, un pied de nez humoristique aux sociétaires qui prennent l’apéro de façon constante au bout des cabines en face le Pavillon.

      Reply

  • Alain Bécil

    |

    Bonjour Mr SANTO, je lis avec beaucoup d’intérêt votre chronique sur la Nautique.
    je suis sociétaire et fréquente ce lieu depuis quelques années( bien moins cependant que les commentateurs précédents ). Tout ce qui se passe autour de ce pavillon en particulier mais plus généralement à la Nautique me désole. Si je suis tout à fait d’accord sur la mesquinerie de « certains » aujourd’hui, je vous trouve assez silencieux sur « certains » d’hier.
    Je pense aussi que vous connaissez aussi le pourquoi de ce rififi local (désolé aucun autre mot ne me vient à l’esprit) qui dépasse très largement le cadre de la nautique et de ces sociétaires dont d’ailleurs une bonne partie ne réside pas à Narbonne .
    D’un point de vue objectif, l’ancien pavillon était pour les sociétaires beaucoup plus convivial et ouvert, c’était un lieu où l’on pouvait se poser tranquillement pour discuter de la navigation , de la partie de pêche ou du beau temps, et c’est ce coté ouvert qui manque, mais avec des horaires contraignants et un cout exorbitant . Le pavillon actuel est plus formel, on s’assoit, on commande et on y mange fort bien malgré un service calamiteux qui conduira si rien n’est fait à la fuite des clients, le coté convivial a disparu mais ça ne coûte rien à la Nautique.
    la faute à qui? A tout le monde sans doute.
    Aujourd’hui il faut arrêter de jeter de l’huile sur le feu, les deux président nous envoient des mails pour expliquer leur vérité et CA FATIGUE. Je leur dis comme je vous le dis arrêtez d’exposer ces querelles , si la justice doit, comme on l’entend bruisser, être saisie que son action se fasse et point barre.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Mais quel ironique pseudo Alain Bécil. Sérieusement! Vous avez raison, et je ne cesse de dire, comme vous,tout en dénonçant des comportements dignes d’ados attardés, que, pour le Pavillon, comme pour le local de À Tout Bout de Chant (ATBC) Stop! Les méthodes employés pour remettre en question les actions et réalisations de l’équipe antérieure, quel que soit le jugement que l’on peut porter sur elles, ne sont pas respectables. On attend, à la Nautique, comme ailleurs,entre gens responsables et « civilisés », un peu plus de dignité et d’élégance dans leur façon de faire. Cela me semble le minimum pour que soit assuré une vie sociale riche de toutes les sensibilités.
      J’ajoute que, ce qui se passe sur ce petit site si merveilleux, me semble emblématique d’une certaine « culture » politique locale ( au sens large du terme ). C’est pour cela que je chronique régulièrement sur ce sujet, et ce afin d’en dégager les ressorts que l’on peut constater sur d’autres « terrains de jeux », si je puis dire. Cette culture est celle de l’entre-soi, du refus et de la peur du changement, de « l’étranger » ( économique, social …) perçu comme une menace. Y règne, dans cet « éco-système narbonnais, entretenu par quelques grandes familles qui monopolisent les pouvoirs, un mélange de complexe d’infériorité et d’arrogance qui bloquent toutes perspectives de renouvellement et d’enrichissement, et ce dans tous les domaines.
      J’aurais bien d’autres choses à ajouter sur ce sujet, et je ne manquerai pas de revenir un jour sur ces différents points.
      Bien cordialement!

      Reply

  • robert duval

    |

    Il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Regardez bien et vous verrez qu’en 3 mois il y a eu plus de réalisations qu’en 2 ans.
    Promouvoir le sport! Qui peut être contre? Mais que ce soit dans la transparence financière et non pas dans l’opacité et la manipulation.

    Reply

  • ROGER RICARD

    |

    Je pense que M. OHTAQUET est représentatif de l’électorat de la nouvelle équipe. Je comprend leur désarroi car aujourd’hui ils en sont réduits à boire leur demi dans leur voiture et avec la chaleur qu’il fait…Je vois bien M. OHTAQUET à la barre du Partner qui figure sur la photo et je ne peux que lui conseiller d’amarrer son véhicule en marche arrière, il pourra avoir la vue sur l’étang , faire tourner son moteur de temps en temps pour faire fonctionner la clim et vaporiser la terrasse de particules fines, c’est pas beauf tout ça! Vite, Monsieur Dejean sauvez M. OHTAQUET et les siens! qu’attendez-vous pour faire un procès à ce gargotier?et qu’on reprenne nos bonnes vieilles soulographies dans le temple du pastis importé du Perthus. A défaut de licence IV ont fera comme avant, on distribuera des licences FFV à nos Capitaines HADDOCK qui mettaient une si bonne ambiance.

    Reply

  • Narbo Martius

    |

    Mr Robert  » DEJEAN » DUVAL, vous avez bien raison, il n’y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Affirmer qu’il en a plus été fait en 3 mois par la nouvelle gouvernance que l’ancienne en 2 ans, c’est vraiment prendre les sociétaires pour des crétins.
    Vous n’avez pas pu ne pas remarquer que les quais avaient été rénovés.
    Que le chalet était devenu un club-house pour les sociétaires ( AUSSITÔT RÉAMÉNAGÉ ANCIENNE VERSION LAISSANT LES SOCIÉTAIRES SANS LOCAL )
    Qu’un allegro avait été aménagé sous les pins à l’école de voile pour servir de buvette pour les manifestations sportives.
    Refection des cales de mises à l’eau et de tous les pontons de l’école de voile.
    Etc etc …

    Reply

  • Narbo Martius

    |

    Algéco au lieu d’allegro.

    Reply

  • robert duval

    |

    Il a fallu attendre que les quais s’effondrent pour qu’ils soient remis en état, quel exploit prévisionnel et en plus une hypothèque sur les reins.
    Le chalet est devenu un micro club house…transitoirement… selon vos arrangements entre amis.
    Un ALGECO pour buvette sans point d’eau pour la vaisselle… mais c’est vrai que nous buvons plutôt de l’alcool!
    Et les pontons de l’école de voile remis en état par obligation… c’est aussi une programmation imposée par les éléments… Merci dame nature!

    Reply

  • JEAN PERNOD

    |

    L’ancienne équipe et son président, ont été virés par les sociétaires, remerciés pour leur mensonges et leur entêtement pour un projet qui ne correspond pas à l’esprit de la SNN.
    En voulant donner un air plus chic à la SNN, la sélection du sociétaire allait se faire naturellement……
    Tout ça pour aller manger « des pâtes aux palourdes » qui se sont transformées en « Muge » avec un service calamiteux, pour un prix exagéré et en se faisant bouffé par les moustiques.
    Quand on a pas la compétence, on rêve et voilà le résultat.
    L’ancienne équipe s’est assise sur plus de cent ans d’histoire et de passion,
    et vont obliger la SNN a engager un procès couteux et qui va durer à coup sûr.
    Tout ça grâce à ces hommes complètement déconnectés, à la recherche d’une reconnaissance, qui n’ont rien voulu entendre des avertissements des sociétaires. Il sont passés en force ne voulant pas croire à l’associatif, et pire en méprisant les sociétaires.
    Ils ne resteront pas dans l’histoire de la SNN.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Peu-être, mais cela ne justifie en rien, les méthodes utilisées par certains sociétaires envers les gérants de ce restaurant. J’insiste! Quant à votre appréciation sur ses prestations… Avec ce que vous pensez des conditions de son installation et votre désir de le voir quitter les lieux le plus vite possible, forcément , elle ne peut être que négative. Pour ma part, je n’y suis pas encore allé, mais une de mes connaissances a participé à un déjeuner en compagnie d’un adjoint du maire ( par correction, je tairai son nom) et tout le monde a trouvé l’endroit sympathique et le service et le contenu des plats très corrects…Comme quoi!

      Reply

  • robert duval

    |

    Cher Narbo Martius! Allegro! quel lapsus révélateur! Arrêtez la musique on vous a reconnu! lol

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    À ce jour et à cette heure 4500 personnes ont lu ce billet. Un record!

    Reply

  • robert duval

    |

    Votre statistique est fausse car ce sont toujours les mêmes qui reviennent. Laisser croire que 4500 personnes différentes ont lu votre chronique tendancieuse et mal renseignée est de la malhonnêteté intellectuelle. Vous pouvez diviser ce chiffre par 10!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Monsieur Robert Duval! Quand on ne connait pas le fonctionnement d’un blog et le calcul des statistiques, qui ne sont pas faites par moi, on se tait pour ne pas dire des sottises. Il faut savoir que ne sont comptabilisés que des « visiteurs uniques ». Qu’est-ce à dire? Prenons votre exemple, pour que les lecteurs comprennent bien. Vous avez cliqué une fois sur cet article, et c’est cette fois là qui compte, et qui compte seulement même si vous le relisez 50 fois ou 100 fois!!! Pourquoi donc? Eh bien pour éviter que le référencement des blogs soit faussé par des magouilleurs, rédacteurs de blogs ou amis, qui passeraient leur temps à cliquer sur leurs articles. C’est simple! Ensuite, comme pour la presse papier, il est admis par les professionnels des médias, que, pour avoir le nombre de visiteurs, non pas unique, qui correspond à une adresse IP, mais effectif, il faut le multiplier par un coefficient 3 ou quatre. Exemple: Un ordinateur, ou une tablette et deux trois ou quatre personnes: famille ou amis, qui l’utilisent pour lire un article. Eh bien moi, par prudence, j’ai utilisé le plus petit coefficient… Je sais que ce chiffre de lecteurs effectifs de ce billet vous désole, mais que voulez-vous… Et, il est 11h30 le compteur continue de tourner…

      Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Quant à savoir si cette chronique est mal renseignée et tendancieuse, il faudrait que vous m’apportiez la preuve que ce parking de six places devant le Pavillon était absolument nécessaire, vital; et que ces voitures photographiées pour illustrer ma chronique et le comportement de « certains sociétaires » relèvent d’un montage photographique. Chiche! Encore une fois monsieur Duval, je ne commente que des faits, et comme le disais Vladimir Oulianov « ils sont têtus »

      Reply

  • ROGER RICARD

    |

    L’oeuvre de Pierre DUVAL a consisté à maintenir l’union parmi les nautiquards pendant plus d’une quarantaine d’années, et ça n’a pas été toujours facile. En l’espace de six mois l’équipe de Robert DUVAL aura semé une division durable parmi nous pour une sombre histoire de gargote. Contrairement aux arguments des conservateurs au pouvoir, le pavillon n’a jamais été l’âme de la SNN, mais un haut lieu de discorde depuis sa création, même confié à un étranger ça continue de plus belle, il doit être construit sur un cimetière indien, marabouté ou autre truc de ce genre. Dommage… on commençait à s’y sentir bien. M DUVAL, avant d’entamer un grand procès ruineux, tentez un grand exorcisme, parfois ça peut marcher et c’est pas très cher. En tout cas quel pastis!

    Reply

  • robert duval

    |

    Çà ne me désole vraiment pas, bien au contraire. Il faut susciter la curiosité, les interrogations et provoquer la controverse afin de ne pas vous laisser le monopole de la parole,de la faculté de penser pour les autres, de pratiquer le bourrage de crâne, de la désinformation permanente, du règlement de compte politique entre has-been.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Monsieur Duval! quand même un peu de tenue, de correction… J’aime la controverse quand elle permet d’éclairer un débat, pas l’invective! Encore une fois, et ce sera la dernière, répondez donc à mes questions plutôt que de me faire un mauvais procès d’intention. Les faits illustrés par cette photo sont-ils pure invention, oui ou non? Le conflit entre l’association ATBC et la SNN, avec l’intervention d’un conciliateur de justice que je commente dans une précédente chronique, je l’ai inventé? etc… Et ne voyez-vous pas que le ton et les mots que vous choisissez déservent votre cause… et suscitent le désir pour beaucoup d’aller manger et boire un coup au…Pavillon. Santé!

      Reply

  • Joel Raimondi

    |

    Qu’en 2015 , les protagonistes ne puissent se parler, autrement que par invectives de pour ou contre X ou Y ….c’est lamentable, désolant … Quel exemple donné a nos jeunes !!! Pourquoi entre personnes adultes et responsables ne pas pouvoir trouver des solutions pour sortir par le haut des conflits (restaurant et parking, Local A tout bout de chant..) afin que La Nautique redevienne un lieu magique, magnifique , fierté des Narbonnais …lieu historique du temps ou Narbonne capitale de La Narbonnaise rayonnait sur toute la méditerranée …par son port antique !!! Puisse nos édiles se ressaisir …

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Des propos de bons sens Joël. Si vous saviez ce que contenait un commentaire reçu hier, et que j’ai mis à la poubelle . Du style « puissances occultes », comment en 40…

      Reply

  • robert duval

    |

    Cher Monsieur SANTO, et si vous demandiez aux voisins du nautic-chant pourquoi ils ont préféré une association de chant plutôt qu’un restaurant? Vous trouveriez sans doute le début d’une explication …qui vous mènerait loin dans la compréhension! Ceux qui vous renseignent ne vous disent pas tout!

    Reply

  • robert duval

    |

    Petite précision: des voisins du nautic-chant sont membres du CD de la SNN! Juges et parties, la meilleure place pour décider ce qui est bon pour les autres!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Et alors , quel rapport, avec la volonté de virer le Pavillon et ATBC, et les méthodes employées?

      Reply

    • Narbo Martius

      |

      Et le président de la Nautique est aussi conseiller municipal à la mairie de Narbonne.

      Reply

  • robert duval

    |

    Si vous y voyez des avantages, indiquez moi lesquels!

    Reply

  • narbo Martius

    |

    Ce serait plutôt à mon avis un inconvénient vis à vis de l’indépendance de la SNN : ce que le maire veut, le président le fait.

    Reply

  • robert duval

    |

    Parce que vous savez ce que le maire veut? Vous avez bien de la chance!

    Reply

  • Jean Pernod

    |

    Le maire ?
    Mais le maire n’a rien fait pour empêcher ce restaurant. A cause de cela nous ne voterons plus pour lui.
    Après l’avoir élu à la mairie, nous n’avons déjà pas voté pour lui aux
    cantonales.
    Si il veut encore nos voix et celles de nos coinjoint (e)s, de nos amis, qu’il fasse déjà appliquer la convention signée par son prédécesseur.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]
Stade, Salle multimodale, MuReNa, Parc des Expos etc. Quelle coordination dans ces programmes ?

Stade, Salle multimodale, MuReNa, Parc des Expos etc. Quelle coordination dans ces programmes ?

    Vendredi, le RCNM reçoit Angoulême. L'occasion (indirecte) de revenir sur les moeurs et pratiques institutionnelles de la "classe" politique locale.  Mais avant d'en venir aux co[Lire la suite]