Contre-Regards

par Michel SANTO

Jean-Michel Baylet : Grand liquidateur de la réforme territoriale (loi NOTRe) ! | Contre-Regard.com

  4864341_3_082c_jean-michel-baylet_d7c95f74e93c14338e29270d17b86954  

Monsieur Baylet a de la constance. On se souvient peut-être de sa menace de quitter la majorité si le gouvernement avait maintenu, dans son projet de loi sur la réforme territoriale (loi NOTRe), la suppression des départements. À la veille d’importantes élections locales, Manuel Valls, sous la pression, avait finalement cédé en lui offrant, de surcroît, l’abandon d’un autre volet de cette réforme : l’élection des conseillers communautaires au suffrage universel.

Une capitulation qui a conforté les maires, les élus départementaux et les sénateurs dans leurs pouvoirs, tout en rendant le mille-feuille administratif encore moins lisible et plus coûteux. Cette réforme, présentée par François Hollande lui-même comme une véritable « révolution » institutionnelle, restera finalement dans l’Histoire comme celle d’une majorité de parlementaires – députés et sénateurs – soucieux de leurs seuls intérêts politiques et électoraux, notamment. Mais cela ne semble pas suffire à notre désormais Ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, qui lance, à présent, son « projet de loi Montagne » – présenté à l’Assemblée Nationale ce 18 octobre – dont un des volets permettra, grâce à un amendement voté par les députés, aux communes érigées en « stations classées de tourisme » d’échapper au transfert de la compétence tourisme aux intercommunalités, pourtant institué par la loi sur la réforme territoriale. La conséquence pratique de ce vote – s’il est confirmé – sera de placer les intercommunalités et les communes membres dans une situation proprement ubuesque. Elles doivent, en effet, intégrer cette compétence avant la fin de cette année en application de la loi sur la réforme territoriale (NOTRe) alors que la « loi Montagne » toujours en discussion dans la navette parlementaire propose de la vider de sa substance… Bref, à rebours de toute cohérence politique et de toute logique institutionnelle, nos parlementaires, sous la houlette du Ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, ont décidé « d’achever », dans tous les sens du terme, une réforme territoriale qui leur a été  imposée et qu’ils n’ont cessé de « détricoter ». Monsieur Baylet en aura été, si je puis dire, son principal architecte-liquidateur…


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas à lire aussi les billets proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    POLO

    |

    Michel Santo:consultez le site Buzz feed pour completer votre legitime impresssion sur notre Ministre Regional.

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
La transition "écologique" ne se fera pas sans les entreprises…

La transition "écologique" ne se fera pas sans les entreprises…

      Il serait quand même temps que  le discours public et politique sur la transition écologique, la protection de l'environnement, la lutte contre le réchauffement climatique aband[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :