Contre-Regards

par Michel SANTO

Le prix de la liberté.

Après la mort de 10 soldats français tués dans une embuscade des talibans , Pierre Moscovici, qui affirme n’être pas pacifiste, s’interroge néanmoins sur l’engagement de la France aux côtés des États-Unis en Afghanistan. Il faut, nous dit-il martialement, « revoir la stratégie française « . Mais, tient-il à préciser, « Sans mettre en cause l’engagement des troupes françaises, car il ne faut pas céder aux talibans »… Troupes françaises qui, soit dit en passant avaient été dépêchées dans ce pays, dès 2001, sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin.Que conclure de ce noeud de contradictions sinon que nos soldats devraient rester à Kaboul enfermés dans des casernes à tirer des « patiences » ou à former des soldats afghans ( ce qu’ils font déjà…) tout en réservant aux américains le soin de  » faire le sale boulot. J’allais écrire:comme d’habitude…Comme d’habitude ce même mélange d’hypocrisie anti-américaine, de bonne conscience satisfaite et de cynisme politique. Cette façon, si française, à gauche et aussi chez une certaine droite, de se placer aux avants-postes du combat pour la liberté et d’en faire payer le prix aux autres…Avec, en prime, un mitraillage idéologique sans retenue. A l’aveugle…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le président Macron, la communication et l'information spectacle !

Le président Macron, la communication et l'information spectacle !

          Dans son blog, Bernard Lecomte écrit ceci : « En démocratie, le pouvoir vient du peuple. Pour tout dirigeant élu, la tentation est d’entretenir [Lire la suite]
Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

Le Président du Cépralmar pêche son directeur chez les "siens". C'est pas bien !

    Pour restaurer la confiance dans le fonctionnement de notre démocratie, le Parlement a adopté deux lois fondées sur des dispositions simples et exigeantes. Un ensemble qui avant,[Lire la suite]
Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

Le Pogge ressuscite Lucrèce et la face du monde en est changée…

      les Facéties du célèbre Florentin , posées  sur mon bureau, dans lesquelles je plonge  de temps en temps ( chez Anatolia 1994 ). Une satire violente qui démasque l’hypo[Lire la suite]