Contre-Regards

par Michel SANTO

Notre actualité et celle d’Anton Tchékhov…

 

 

 

2890.png

 

 

Quand même, je me mets quelques instants, allez au hasard, dans la peau d’un ami résidant à Catane qui lirait mes journaux quotidiens. Les évènements relatés ne l’étonneraient guère tant ils correspondent à ceux que les français dénoncent comme une singularité proprement italienne. Une véritable rafale d’affaires à mourir de honte ! Un ministre de la République en charge du budget de l’Etat pris la main dans un compte en Suisse; une affaire Tapie à 400 millions d’euros qui, par miracle, ressurgit ce matin, où certains voient déjà la patte de Nicolas Sarkozy; le même Sarkozy mis en examen par un juge Gentil grâce à l’expertise d’une amie médecin expert auprès de son tribunal; une député socialiste marseillaise condamnée pour détournement de fonds, un syndicat de juges dressant un mur de cons à abattre; des élus vauclusiens qui auraient fait élire une Le Pen pour faire tomber un UMP ; un Claude Guéant et ses tableaux de petits maîtres hollandais ; un ancien maire d’une commune du Nord dénonçant ses amis de la fédération socialiste du Nord pour de prétendus détournements de fonds… Et cette pluie qui ne cesse de tomber sur Hollande quand il sort de ses appartements élyséens pour annoncer une inversion d’une courbe qui n’en finit pas de grimper…

Hier soir, je terminais, sur ma Kindle, cette noire nouvelle de Tchékhov : la salle n°6 ( pour ceux qui ont une liseuse, disponible sur le site de la Bibliothèque libre de Québec, c’est gratuit ! ). Un univers glauque où règnent, dans le petit monde d’un asile de « fous » symbolisant la société russe de l’époque, la corruption, la tyrannie et l’absurdité. Evidemment , nous n’en sommes heureusement pas là. Quoique ! Le décor n’est certes pas le même, ni les conditions sociales et politiques. Mais des hommes, de leurs bassesses, de leurs envies, de leurs désirs de puissance et de vengeance… et de leurs peurs ? De toute éternité, ils sont ! Alors retenons surtout de cet immense écrivain ce qu’il disait de lui même et de son projet :  »  Je voudrais être un artiste libre […] Je hais le mensonge et la violence sous toutes ses formes […] Le pharisaïsme, la stupidité et l’arbitraire ne règnent pas seulement dans la demeure des marchands… Je tiens les étiquettes et les marques de fabriques pour des préjugés. Mon Saint des Saints, c’est le corps humain, la santé, l’intelligence, le talent, l’inspiration, l’amour et la liberté la plus absolue, la liberté vis-à-vis de la force et du mensonge où qu’ils se manifestent ». Un programme un peu fou, certes ! Mais quoi d’autre…Je m’y essaie !

 

 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Salut les copains !

Salut les copains !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : "Salut les copains !"           Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et car[Lire la suite]
Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du rebelle »...

Jean-Pierre LE GOFF : « Le mythe Johnny : entre nostalgie des Trente Glorieuses et sacralisation du

      Propos recueillis dans "Le Figaro" du jeudi 7 décembre par Vincent Trémolet De Villers. Extraits : La mort de Johnny Hallyday a déclenché une très forte émotion collec[Lire la suite]
Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environnants…

Toulouse et Montpellier ne partagent pas leur croissance en emplois avec leurs territoires environna

        Signé le 6 juillet 2017 le Pacte État-métropoles marque un tournant dans la réforme territoriale en reconnaissant aux métropoles un rôle de moteurs de croissa[Lire la suite]