Contre-Regards

par Michel SANTO

Se prévaloir de la nouveauté.

Gracian.jpg 

 

Mes pages: les 211 et 212 de cette version numérique de  » l’Homme de Cour  » de B. Gracian

 

 » Se prévaloir de sa nouveauté.

Car tant qu’elle durera, l’on sera estimé. Elle plaît universellement à cause de sa variété qui réveille le goût. On estime plus une chose commune qui est toute nouvelle, qu’une rareté que l’on voit souvent. Les excellences s’usent et vieillissent bientôt. Cette gloire de la nouveauté durera peu, au bout de quatre jours on lui perdra le respect. Prévaux-toi donc des prémices de l’estime, en tirant à la hâte tout ce que tu peux attendre d’une complaisance passagère; car si une fois la chaleur d’être tout récent vient à se passer, la passion se refroidira, et ce qui plaisait comme nouveau, déplaira comme commun. Chaque chose a eu son temps, et puis a été négligée. »

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Pintade

    |

    Monsieur Santo, il y a bien longtemps que vous avez perdu toute estime de vous. Vos chroniques pontifiantes ne disent et ne montrent que cela. C’est tellement  aveuglant… Je vous plains
    sincèrement de n’avoir rien su produire dans votre vie, vous qui rêviez de transformer le monde. Pour agir sur le monde, il faut l’aimer et ne pas s’obstiner à le vouloir tel qu’il
    n’est pas. Apprenez donc à aimer, à commencer par ce peuple dont vous venez et que vous méprisez ! Rien n’est jamais perdu

    Reply

  • raynal

    raynal

    |

    Quel joli nom,  »pintade »…C’est un auto portrait…? Décidement, mon cher Michel ,tu suscites beaucoup d’animosité dans les basse cours…Il parait que la pintade cacabe (c’est le nom de son
    cri) celle la bave  et expectore, elle ne doit pas etre normale.

    Pour revenir aux choses interessantes, C’est vrai ce que dit Gracian….tout nouveau, tout beau…Cependant il est certaines choses qui depassent le temps et n’obéissent pas a cette loi commune.

    Bach ou Beethoven sont ils démodés  ? Existe t’il si peu que ce soit de lassitude  a les entendre ?

    J’ai revu vendredi, le bourgeois gentilhomme cour de la madeleine par le TQS (formidable travail, au demeurant que bien de troupes professionnelles pourraient envier )…Trois siècles…Et j’ai
    ri, j’ai ri….Comme sans doute ont ri au 18eme siècle les premiers spectateurs de ce  fabuleux Molière…Oeuvre immortelle !

    Tu sais ce que disait Van Gogh ? »Le monde est la première esquisse de  Dieu, il appartient a l’artiste de terminer l’oeuvre  »

    Je dis, bien sur, l’artiste…Le vrai, celui qui a su percer l’écorce des choses, le defricheur de beautés a venir pas le bateleur, le plumitif ou le bruiteur que la toute puissante médiacratie
    entend nous imposer comme génies de l’heure !

    Tu le sais bien, si JS Bach vivait de nos jours, sans le soutien de libé ou des inrocks, sans le  soutien actif des petits barons estampillés de la mode il en serait peut etre réduit a faire
    les bals de  village…

    Continue a nous injecter regulièrement une piqure de Graçian….C’est bon pour notre intelligence tellement menaçée par ailleurs…Par l’inquiétante prolifération des pintades et autres
    gallinacées.

    Je te laisse le soin de plumer la bete, je ne doute pas que  tu t’en acquitte avec le talent qui te caracterise.

    Amitiés.

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Ah, Monsieur ou madame Pintade! Quel beau nom! J’aurais donc perdu toute estime de moi et rien produit dans ma vie, moi qui rêvait de transformer le monde. Je ne l’aimerais donc pas, ce peuple
    dont je viens et que je mépriserais! Que vous répondre? Que le monde que j’aime, n’est pas celui dans lequel vous semblez vous complaire au risque d’en perdre la raison; que je n’ai rien oublié
    de mon histoire familiale, de mes engagements, de mes passions; que jamais vous ne lirez sous ma plume de propos offensants envers ceux et celles qui sont dans la souffrance sociale; que j’en
    connaîs,  pour les avoir vécus, les qualités de coeur et d’entraide, si souvent trahies par ceux là même qui prétendent les « représenter »; qu’à regarder ma vie, en toute modestie,
    je ne la trouve point déshonorante; que j’ai toujours conservé l’ esprit rebelle et la lucidité de mes ancêtres et que l’estime que je me porte est sans doute bien plus légère que celle que vous
    semblez, sans vous en rendre compte, vous attribuer.Loin de lui être infidèle, à ce petit peuple dont je viens ( j’en suis fier! ) et que vous connaissez si mal, j’ai au contraire le vif
    sentiment de continuer, autrement, à lui exprimer ma tendresse et mon affection; notamment en tirant les masques, parfois brutalement, je le reconnais, de tous ceux et celles qui en cachent, au
    fond, un réel mépris par leur complaisance, leur suffisance et leur hypocrisie. Rien n’est jamais perdu, en effet, vous le dîtes! comme rien n’est jamais acquis à l’homme, vous le savez! Ni sa
    force, ni sa faiblesse…Aragon dit le reste, que je ne saurais mieux dire. Et comme lui, détrompez vous , j’aime le monde, mais je l’aime à ma façon…Ce n’est à l’évidence pas la vôtre!
    Apprenez donc Monsieur ou Madame Pintade, que je crois avoir reconnu (nous eûmes un jour sur une passerelle un début de conversation sur ce sujet ), à savoir lire. Ne restez pas à la surface d’un
    texte; sachez y trouver la vérité d’une voix. Joë Bousquet a écrit un joli texte, que je vous recommande:  » la médisance ( ou le médisant, je ne sais plus ) par bonté « . Bonne lecture!  

    Reply

  • Michel Santo

    |

    Bien sur Jacques, bien sur! J’écoute Mozart  en t’écrivant… Quand à Pintade, j e ne vois pas ce que fait son commentaire sous Gracian. En réalité, il n’aime pas mes chroniques et je crois
    l’avoir reconnu: un de mes personnages du Comté, qui ressemble à son pseudo animalier. L’inconscient quand même!…Je t’embrasse!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie" avec Asli Erdogan et Dephine Minoui.

      Bien belle soirée, hier soir à "La Grande Librairie". Busnel y recevait, entre autres, Asli Erdogan (1), icône de la résistance au régime Turc de son homonyme. Cette f[Lire la suite]
Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

Narbonne ! Salle multimodale : réunion publique et questions restées sans réponses…

    Hier soir (enfin !), réunion publique, au Palais du Travail, à l’occasion de laquelle  Didier Mouly nous (nous car j’y étais) a présenté son projet de salle multimodale. La salle[Lire la suite]
Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

Que nous dit des médias la ridicule dispute Angot-Amrani…

    Gros titre (et en "gras") dans "Le Point" (version numérique) : "ONPC" : Farida Amrani remet à sa place Christine Angot. Ah, ah ! Mais de quoi s'agit-il donc pour que cet honorab[Lire la suite]