Contre-Regards

par Michel SANTO

À Narbonne comme ailleurs, des municipales molles !

À Narbonne comme ailleurs, des municipales molles !

Une campagne électorale des municipales paradoxalement molle !  À Narbonne comme partout ailleurs . Après la révolte des bonnets rouges et les «  jours de colère » qui ont suivi, un taux de chômage et de prélèvements fiscaux très élevé , et une côte de confiance de l’exécutif historiquement basse comme elle ne le fut jamais, on aurait pu s’attendre au contraire à une mobilisation des électorats de droite et du centre afin de sanctionner la majorité et leurs représentant locaux. Force est de constater qu’il n’en est rien dans ma petite ville, qui se veut grande, de Narbonne .Tout se passe comme si la stratégie de nationalisation de ces municipales par l’opposition n’imprimait pas et celle de sa localisation par la majorité non plus. Comment l’expliquer ? Par une opposition divisée et sans leader incontesté, bien sur ; la conviction des électeurs aussi qu’il n’y a pas  , chez les dirigeants des partis de gouvernements, de différences radicales d’orientations économiques et sociales, sauf à la marge, sans doute ; et enfin l’intime conviction qu’il ne peut être fait confiance aux extrêmes de droite et de gauche pour diriger et administrer d’importantes collectivités, le tout sur un fond de déception d'un électorat de gauche hésitant et tenté par l'abstention. Dernière touche au tableau, la toute récente séquence sur les affaires associant politique, justice et médias, 15 jours avant ces élections, qui nourrit le « tous pourris » déjà bien prégnant chez les français … Une séquence inattendue, qui certes va doper l’abstention et le vote contestataire, mais aussi favoriser les maires sortants par un regain d'intérêt pour le local et les politiques de proximités … Alors comment cela va se traduire dans les urnes de ma ville de Narbonne. Eh bien , je n’en sais rien ! Certes les concurrents de droite et de gauche font le boulot : voiturettes publicitaires, porte à porte, exhibitions dominicales sur le parvis ou autour des tonneaux des Halles, distribution de mimosas et de cartes postales, foulard blancs et caches nez rouges … programmes, petites phrases et basses calomnies circulent évidemment , comme toujours, et comme toujours volent aussi démagogiquement baisse des impôts et augmentation des dépenses . Difficile donc de saisir les lignes de force politiques dans ce climat «  gazeux » . On se croirait dans une salle de cinéma à moitié vide sur l’écran de laquelle serait projeté un film muet  avec  des acteurs aux profils flous … Je dois dire qu'il me tarde d’en sortir !  Le Père Noël est passé depuis belle lurette et depuis mercredi dernier nous sommes entrés en Carême ! Quarante jours, comme chacun sait – enfin, je veux bien le croire – qui symbolisent les temps de préparation à de nouveaux commencements placés, pour nos futurs élus, sous le signe de la rigueur et du désintéressement … Du moins je l'espère !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    pibouleau

    |

    Depuis plusieurs années l’abstention ne cesse de s’installer. Ce fait significatif n’est pas assez pris en compte par les observateurs. Pour les municipales elle risque fort de crever le plafond. Notre démocratie représentative est essoufflée. Les souffleurs sont asthmatiques. Le système est à revoir et il faut laisser choir les hommes le représentant.

    Reply

  • Avatar

    Antoine

    |

    En tout cas, il y a une chose de sûre, c’est que le prochain maire de Narbonne ne sera pas (ou plus) « socialiste », puisque la liste du maire « sortant » a été déclarée « sans étiquette » : ouf, une brèche va à nouveau s’ouvrir dans le « totalitarisme » départemental ! Quant à sa cousine – celle des  « animations » et que vous connaissez bien, je crois, Michel ? – qu’il a été « obligé » de maintenir sur sa liste est passée de la 7ème place (en 2008) à la 12ème et sa qualification de « consultante en événementiels » (lien avec Coll Productions ?) à « agent de voyage retraitée » !

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :