Contre-Regards

par Michel SANTO

À Narbonne, et ailleurs, la politique est un territoire magique peuplé de chamanes | Contre-Regard.com

evenk_shaman_costume

Costume, tambour et battoir de chaman toungouse. Suncana/Flick


La politique est un territoire magique peuplé de chamanes aux pouvoirs mystérieux. Sous des aspects parfois inquiétants ils dirigent des tribus, élaborent et conduisent des rituels, guérissent par la parole et des actions psychiques directes les membres de leurs « sociétés ». Le chaman politique est aussi doté d’une perception extra sensorielle du monde : télépathie, prescience, vision à de grandes distances, divination… en tant que psychopompe, il relie même le monde des morts, l’au-delà, à celui des vivants par une série de transformations personnelles. Les faits et les chiffres aussi n’ont plus de sens. Ils ne sont plus que des symboles transformables dans une perspective thérapeutique : maintenir la cohésion du groupe. 

  Il suffit de voir à la tribune ou dans les rangs d’une assemblée municipale, notamment,  – comme celle d’hier à Narbonne – les métamorphoses physiques, gestuelles, orales – pour ne pas dire intellectuelles – de chefs de tribus politiques pour s’en convaincre et mesurer leurs étranges pouvoirs. Les mensonges deviennent des vérités, les endettements de l’épargne, les économies des dépenses, les dépenses des « ajustements structurels », les défunts des personnages vivants… Assister  en direct à cette métamorphose de la raison devenant au fil des minutes un étrange  gri-gri aux pouvoirs hypnotiques est un spectacle proprement renversant – dans tous les sens du mot.  Pour un esprit comme le mien formé  à l’école de la République, en tout cas !

À ce propos – toujours de chamanes –, L’Aspirateur de Narbonne présente en ce moment une exposition intitulée : « Les artistes sont-ils des chamanes ? ». Une exposition qui prétend, ma foi opportunément,  s’interroger sur l’art contemporain, mais au champ cependant beaucoup  trop limité. Aussi, je suggère à leurs Commissaires, pour poursuivre leurs réflexions et enrichir celles de leurs visiteurs, d’y installer, au milieu des innocentes et énigmatiques sculptures présentées au public, la prochaine réunion du Conseil Municipal. Avec un point d’interrogation en moins au catalogue !

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

    Je ne le connais pas. Il doit avoir mon âge. Disons qu’il est dans un temps où les nuits sont courtes. Quand je le croise dans la rue, il siffle. Des airs joyeux. De sa compositi[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâtim[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio