Contre-Regards

par Michel SANTO

Aubry nous enfume…

Martine Aubry a accusé Nicolas Sarkozy, “le meilleur élève de la classe libérale” d’avoir ajouté “la crise à la crise” par une politique “qui est un  véritable fiasco économique et social”. Voilà qui est dit: Sarko est plus libéral que Busch, Mac Ain et Obama et a, de ce fait , ( cette tare, plutôt ) amplifié la crise financière, et bientôt économique, venue d’outre atlantique. D’une dame qui, aux USA, serait considérée par le leader du parti démocrate, qu’elle soutient (?), comme une dangereuse activiste, l’équivalente d’une Arlette Laguiller chez nous, le jugement prend tout son sens. Nul! Comme le reste de son propos d’ailleurs : “Nous soutenons ce qui a été fait pour sauver Dexia mais l’argent public doit d’abord aller aux petits épargants et à la relance de l’économie” Faut savoir, Martine! On peut pas dire qu’on soutient le sauvetage de Dexia et en même temps affirmer que l’argent public doit d’abord aller aux épargnants et à l’économie. Navrant qu’en ces temps qui exigent de la clarté et de la cohérence, une femme politique de ce niveau s’abaisse à pratiquer l’enfumage idéologique et  se perde dans des approximations rhétoriques indignes d’une élève de terminale. Comment s’étonner,dans ces conditions,que 67% des français ne fassent pas confiance au PS pour les sortir de la crise! Sale temps pour la démocratie…

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire