Contre-Regards

par Michel SANTO

Ayrault, Royal… les mauvais génies du PS et de Macron ?!

Sans titre


Croit-on vraiment que Macron peut être présent au second tour de la présidentielle s’il se présente  comme « le candidat de rassemblement de la gauche », comme le disent de plus en plus fort d’anciens ministres et hauts responsables du PS – Royal, Ayrault etc ; et croit-on tout autant Macron assez stupide pour se laisser enfermer dans un camp représenté par des personnalités politiques brûlées, à tort ou à raison, par un mandat et une pratique quinquennale contestés par une majorité d’électeurs, y compris de gauche ? Ce piège tendu par des responsables politiques discrédités, qui ne veulent pas d’un Montebourg ou d’un Hamon, mais qui cultivent aussi un fort ressentiment personnel envers Valls, est pourtant largement ouvert depuis quelque temps sans que le candidat « d’ En Marche », ne s’en inquiète. Si je comprends bien ses raisons tactiques, il me semble cependant qu’il aurait bien tort d’en sous-estimer les dangers.  Même si je doute fort que ceux qui anticipent un retrait du candidat sorti de la primaire du PS, dès avant le premier tour, si les sondages le plaçait en quatrième ou cinquième position, croient vraiment que les primaires, son coût, la mobilisation militante et électorale, pourraient être passées à la trappe au profit d’un « rassemblement » sur d’autres principes – et non négociable –, sans que le PS n’en pâtisse lourdement.  Qui peut croire en effet qu’un Hamon, Montebourg ou Valls, après une bataille électorale à hauts risques politiques et personnels pendant cette primaire, pourrait demander à leurs électeurs de la « gommer » pour soutenir celle d’un Macron, dès le premier tour ? Ce serait la mort assurée du PS, sans qu’il ait livré le début d’un commencement d’une campagne d’idées et de convictions. Objectivement, le PS, à travers son candidat, ne peut pas se permettre d’abdiquer à son tour, après Hollande, en se retirant dès le premier tour de la présidentielle. Et comme Macron n’a aucun intérêt à solliciter ce genre de désistement partisan – nombre d’électeurs de gauche font déjà mouvement vers lui et/ou Mélenchon –, le match promet d’être féroce, dans les semaines qui viennent, entre ces trois-là !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Polo

    |

    Michel Santo,
    Les socialistes ,Aves leurs « amis »,vont payer très cher la défection de leurs électorat complètement déboussolé par le spectacle pitoyable qu’ils offrent en non stop.Ce va être la fin de leurs prébendes et le début de leur roman noir:ils ne pourrons plus impressionner à leur manière !
    Pauvre France.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :