Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la mort annoncée de primaires à Gauche!…

7781667417_cecile-duflot-et-jean-christophe-cambadelis


Beau travail de Camba! Un orfèvre en la matière: faire voter un texte  pour la tenue d’une “primaire” à gauche, qui, dans ses attendus, en exclue les conditions. Seul le principe, et non la réalisation, de cette primaire, a, en effet, été décidé, ce samedi en Conseil National du PS. Le détail, c’est à dire l’essentiel : pluralité des candidatures PS, et des autres composantes de la gauche, plate-forme politique engageant le gagnant, possibilité pour le Président de la République, François Hollande, de s’y présenter, est renvoyé à juin…

Avec un scénario déjà écrit: un seul candidat pour le PS, qui sera François Hollande, et une organisation, un calendrier et des modalités de débat que lui même définira. Son intérêt politique étant de déclarer sa candidature le plus tard possible et après les primaires de la droite, j’en conclus qu’il n’y en aura pas – de primaires – à Gauche. La tentative des frondeurs et de la gauche de la gauche, d’organiser un référendum anti-Hollande, a donc échoué. Exit les Aubry, Montebourg et Hamon… Les Verts et le PCF, eux, ont le choix entre s’aligner dans l’espoir de sauver quelques meubles aux législatives de 2017, et perdre leur identité, où, s’ils présentent un candidat face à Hollande, disparaître avec lui… Dans les deux cas, ils seraient de toute façon perdant. Mélenchon, lui – il n’a rien à perdre! – semble avoir pris acte de cette stratégie présidentielle, qui va se jouer défensivement au centre gauche sur le thème de la défense du “modèle social français”. Et il en tire déjà toutes les conséquences politiques – y compris celle d’une défaite de F.Hollande que sa candidature provoquerait – sans se laisser enfermer dans un calendrier électoral et des postures tactiques définis par le PS… À suivre!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    jojolepiednickelé

    |

    ce n’est pas sérieux,c’est une galéjade!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :