Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de la mort annoncée de primaires à Gauche!…

7781667417_cecile-duflot-et-jean-christophe-cambadelis


Beau travail de Camba! Un orfèvre en la matière: faire voter un texte  pour la tenue d’une “primaire” à gauche, qui, dans ses attendus, en exclue les conditions. Seul le principe, et non la réalisation, de cette primaire, a, en effet, été décidé, ce samedi en Conseil National du PS. Le détail, c’est à dire l’essentiel : pluralité des candidatures PS, et des autres composantes de la gauche, plate-forme politique engageant le gagnant, possibilité pour le Président de la République, François Hollande, de s’y présenter, est renvoyé à juin…

Avec un scénario déjà écrit: un seul candidat pour le PS, qui sera François Hollande, et une organisation, un calendrier et des modalités de débat que lui même définira. Son intérêt politique étant de déclarer sa candidature le plus tard possible et après les primaires de la droite, j’en conclus qu’il n’y en aura pas – de primaires – à Gauche. La tentative des frondeurs et de la gauche de la gauche, d’organiser un référendum anti-Hollande, a donc échoué. Exit les Aubry, Montebourg et Hamon… Les Verts et le PCF, eux, ont le choix entre s’aligner dans l’espoir de sauver quelques meubles aux législatives de 2017, et perdre leur identité, où, s’ils présentent un candidat face à Hollande, disparaître avec lui… Dans les deux cas, ils seraient de toute façon perdant. Mélenchon, lui – il n’a rien à perdre! – semble avoir pris acte de cette stratégie présidentielle, qui va se jouer défensivement au centre gauche sur le thème de la défense du “modèle social français”. Et il en tire déjà toutes les conséquences politiques – y compris celle d’une défaite de F.Hollande que sa candidature provoquerait – sans se laisser enfermer dans un calendrier électoral et des postures tactiques définis par le PS… À suivre!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    jojolepiednickelé

    |

    ce n’est pas sérieux,c’est une galéjade!

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :