Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Charles Juliet, Barthélémy Tonguo, ma boulangère et moi !

  images

J’ai déjà dit, ici, que chez Adelyne, ma boulangère, on y trouvait les meilleurs pains de Narbonne et des environs, parfois des livres, et des très bons – dernièrement un Antonio Lobo Antunes: Le cul de Judas (Métaillé) -, et toujours des clients devenus depuis ses amis. Gillou, le boulanger de ma boulangère, régulièrement me lit et, un matin de cette semaine, par la voix d’Adelyne, me fait l’incroyable  surprise de me parler de Charles Juliet, dont la veille, dans une  « Chronique de Narbonne » consacrée au peintre-sculpteur  Barthélémy Tonguo, j’avais cité l’un de ses textes figurant au bas d’une des toiles de l’artiste invité. Et d’apprendre qu’il était un de leurs clients quand ils tenaient boulangerie –  « L’arbre à pain » – Adelyne et Gillou, à Jujurieux, rue de l’Église, dans l’Ain. Jujurieux où naquit en effet Charles Juliet, l’auteur d’un « Journal » dont chaque exemplaire était impatiemment  attendu  par de rares initiés, avant qu’il ne devienne célèbre après la publication d’un récit ensuite porté à l’écran : « L’année de l’éveil ». Tout est à lire chez  Charles Juliet: sa poésie, ses  écrits sur des artistes aussi, comme ceux sur Bram van Velde ou Giacometti notamment. Tout est à lire, et le lis souvent dans des pages lues  à la volée. Mais comment aurais-je pu imaginer qu’un jour j’apprendrais de ma boulangère, par le hasard d’une de mes  petites chroniques, qu’elle était aussi, en un temps et un lieu différents, la sienne? Et qu’il aimait, lui aussi, les pains de mon boulanger… Il y a des moments dans la vie où le réel rejoint la poésie et ses mystères. Inutile alors d’en comprendre le sens, il suffit de les goûter en prenant tout son temps …

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

        C’est un café à l'ancienne en plein coeur du village. Son intérieur est celui d’un bateau. Sobre. Comme ceux qui naviguent au loin. Sa terrasse, à angle droit, s’[Lire la suite]
Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

        Fin de l’insupportable attente. Sur la Place du Forum  (évidemment !) le voile a été enfin levé sur cet énigmatique code romain XXI placardé par les « marcheurs loc[Lire la suite]
La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

    Monsieur Daraud sera donc la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine à Narbonne, lors des prochaines élections municipales. Comme dirait mon voisin, fin psychologue : « il a u[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio