Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Charles Juliet, Barthélémy Tonguo, ma boulangère et moi !

  images

J’ai déjà dit, ici, que chez Adelyne, ma boulangère, on y trouvait les meilleurs pains de Narbonne et des environs, parfois des livres, et des très bons – dernièrement un Antonio Lobo Antunes: Le cul de Judas (Métaillé) -, et toujours des clients devenus depuis ses amis. Gillou, le boulanger de ma boulangère, régulièrement me lit et, un matin de cette semaine, par la voix d’Adelyne, me fait l’incroyable  surprise de me parler de Charles Juliet, dont la veille, dans une  “Chronique de Narbonne” consacrée au peintre-sculpteur  Barthélémy Tonguo, j’avais cité l’un de ses textes figurant au bas d’une des toiles de l’artiste invité. Et d’apprendre qu’il était un de leurs clients quand ils tenaient boulangerie –  “L’arbre à pain” – Adelyne et Gillou, à Jujurieux, rue de l’Église, dans l’Ain. Jujurieux où naquit en effet Charles Juliet, l’auteur d’un “Journal” dont chaque exemplaire était impatiemment  attendu  par de rares initiés, avant qu’il ne devienne célèbre après la publication d’un récit ensuite porté à l’écran : “L’année de l’éveil”. Tout est à lire chez  Charles Juliet: sa poésie, ses  écrits sur des artistes aussi, comme ceux sur Bram van Velde ou Giacometti notamment. Tout est à lire, et le lis souvent dans des pages lues  à la volée. Mais comment aurais-je pu imaginer qu’un jour j’apprendrais de ma boulangère, par le hasard d’une de mes  petites chroniques, qu’elle était aussi, en un temps et un lieu différents, la sienne? Et qu’il aimait, lui aussi, les pains de mon boulanger… Il y a des moments dans la vie où le réel rejoint la poésie et ses mystères. Inutile alors d’en comprendre le sens, il suffit de les goûter en prenant tout son temps …

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio