Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Coucou! le Midi Libre est “réanimé”!?

midi-libre
 

Coucou! Nous revoilà, Narbonne! nous disait dimanche matin, devant les Halles, un vendeur à la criée chapeauté de rouge. Midi Libre est de retour: “Bonjour Narbonne!” s’enthousiasmait Philippe Palat , le directeur de la rédaction du journal, dans un éditorial grandiloquent et racoleur: “Pour vous, amis de la belle et fière Narbonne… Une ville lancée à pleine vitesse sur les rails du développement… bénéficiant de racines sincères ( oui! vous avez bien lu, des racines sincères) … jalousée… car il souffle ici un vent nouveau, chaud et chaleureux…”

Du ronflant et du théâtral pour nous vendre, ou plutôt réanimer un “esprit Midi Libre” qui aurait disparu depuis la fermeture de l’agence de Narbonne après le rachat du groupe Midi Libre-l’Indépendant par celui de la Dépêche de monsieur Baylet. Faut-il comprendre que l’équipe éditoriale narbonnaise va être reconstituée, et qu’une erreur de stratégie a été faite en la supprimant?  Évidemment non!  Ce n’est en fait que la conséquence d’une mise en garde de la l’Autorité de la concurrence après le rachat du groupe Journaux du Midi par La Dépêche: la fermeture des agences Midi Libre dans l’Aude et à Rodez ne permettant plus de maintenir le pluralisme des titres et de l’information. La nouvelle direction de ML a donc décidé de rouvrir non pas une agence mais une édition spécifique à Narbonne seulement afin de donner un gage à ladite Autorité de la concurrence. Un petit ajustement en effet  avec des moyens  a minima : deux journalistes et seulement deux pages environ chaque jour qui se distingueront de l’Indépendant. Bref, du bricolage. Ce n’est donc pas demain que l’on verra une véritable et saine concurrence s’établir dans le petit monde de la presse papier de la Narbonnaise. Mais une initiative qui doit, ou peut, laisser espérer, du côté du Château, un peu plus d’attention positive à sa politique. Nous verrons à l’usage!

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio