Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Le miracle d’une vraie soirée de fête, place du Forum…

Il y avait foule hier soir dans le centre ville de Narbonne. Et du bruit aussi! Le mécanique, et de ferraille, des manèges, auquel se mêlait celui d’une fanfare ambulante  sur un fond  de paroles et de cris indistincts. Une houle sonore envahissant places et rues devenues soudain trop étroites pour en contenir le flux. L’idée folle m’est pourtant venue que nous étions en “état de guerre et d’urgence”, que “la guerre civile” risquait d’advenir, selon les propres mots de Manuel Valls, qu’il y a un mois, jour pour jour, au moment où j’écris ces lignes, mourraient sous les balles de fanatiques 130 innocentes personnes, que la planète était en survie, que la COP21 se terminait par un “accord historique” et que ce soir de ce dimanche nous saurions si le “fascisme” était passé ou pas en NPCP ou PACA. Je me disais donc cela après que j’eus constaté moi même que tout me portait à cependant l’oublier. Et puis, cheminant par les boulevards extérieurs pour rejoindre la place du Forum, la surprise et la joie de me retrouver au milieu d’étals d’artistes de la galerie collective Blend’Art.

  IMG_0745  

Une véritable fête du bon goût et de la gentillesse, sous un toit de lumières. Deux musiciens et une chanteuse à la voix discrète et profonde ajoutaient à ce sentiment de quiétude et d’authentique partage. Comme dans cette merveilleuse caravane des contes, posée là par je ne sais quel miraculeux “génie”, où s’échangeaient je ne sais quelles paroles…

IMG_1614

L’esprit en paix, ce samedi soir, j’eus enfin le bonheur fugace d’avoir entrevue là, à la périphérie du centre ville, dans ce petit espace-temps de cette longue soirée de “fête”, ce qui se rapproche le plus, en ce troisième dimanche de l’Avent,  d’une promesse à venir…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Berard

    |

    Bonjour
    Merci pour ces mots qui posent la journée d’hier dans ce que nous avons voulu qu’elle soit !
    Nous espérons que notre karavane éclaire bien d’autre moments et d’autres lieux
    Vive l’espace public lorsqu’il qu’il est partagé avec poésie
    Mme berard pour Blend’art et Luoga la villa sycomore , et le marché de l’art et de la bonne humeur première édition

    Reply

  • Avatar

    Alain Maynaud

    |

    Beaucoup de chose pour une fin d’année mais qu’en est il pour le chômage les salaire les retraites ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :