Contre-Regards

par Michel SANTO

« Un scandale régional » : Le fantomatique parc d’activités économiques régional du Domaine de Céleyran…

Les abattoirs de la villette


Voilà un article de l’Indépendant ¹  sur le Château de Céleyran qui tombe à pic. C’était le sujet de conversation, et de débat, avec Jean Pierre, lors d’un déjeuner chez un de nos amis communs, vendredi dernier. Je lui rappelais ma critique de l’époque ² quand  Georges Frêche avait annoncé, à grands coups de trompette, comme il en avait l’habitude, le rachat (8 millions €) du domaine en question (330 ha) – ancienne propriété de la famille Toulouse-Lautrec – pour en faire un Parc d’activités économiques régional .

Déjà je lui annonçais une « friche » à venir, et l’équivalent des  « Abattoirs de La Villette » ³,  à l’échelle du territoire. Et ce pour des raisons qui tenaient, et tiennent encore,  à sa situation géographique : en pleine zone d’urbanisation, environnementale : au milieu et à proximité de zones protégées, d’accès : pas de liaisons routières et autoroutières adaptées, d’aménagement : le développement en cours de ZA de l’Agglo sur l’axe Narbonne Lézignan avec de grandes disponibilités foncières, politiques : la création et l’aménagement de ZA relèvent d’abord de la compétence du Grand Narbonne, l’état du Château lui même rongé jusqu’à l’os par les termites etc… Nous y sommes, et dans quel état, et ne vois pas ce qui, objectivement, permettrait de réaliser les objectifs initiaux avancés lors de cette acquisition, comme le constate Jean-Luc Letitre dans son article du jour.

Mais voilà, c’était un temps où des élus et un président de Région pouvaient se permettre ce genre de  politique à  « coups » de projets présentés comme « structurants » – évidemment ! -, sans réelles et sérieuses études préalables, tout en se « foutant » – je suis un peu en colère ! – des points de vue, critiques et analyses de personnes qui, en leur temps, avaient pourtant eu à « gérer » ce type de programmes régionaux.

Reste, cependant, si on écarte l’irrationalité la plus totale dans la prise de décision concernant l’achat de ce domaine au seul profit « d’un coup politique » régional – j’en ai connu d’autres, sous d’autres majorités – à mettre éventuellement au jour les véritables motivations, et intérêts, des acteurs institutionnels à l’origine de cette affaire.


 

¹ L’article complet en format PDF en cliquant sur (ici)

² En 2009!

³ Devenus symboles de gaspillage, les abattoirs de la Villette ferment leurs portes le 15 mars 1974. Ils ont été construits par Baltard à l’époque de Napoléon III. En 1959, on décide de les reconstruire. Le but ? Installer un marché d’intérêt national de la viande. Mais rien ne se déroulera comme prévu. En 1961, les travaux commencent. Mais le chantier prend du retard et ce n’est que trois ans plus tard, en 1964, qu’est achevé le bâtiment de stabulation et en 1967 que se finit la construction du bâtiment des abattages, prévu pour produire 450.000 tonnes de viande. Entre-temps, les coûts s’envolent et, surtout, avec le développement du transport frigorifique, l’abattage sur les lieux d’élevage est devenu beaucoup plus rationnel… Le chantier est arrêté en 1971. En savoir plus sur (ici) 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Gérard

    |

    En attendant, un bâtiment magnifique et chargé d’histoire risque de finir sous les marteaux piqueurs!!

    Reply

  • Rinqueba

    |

    A la place de critiquer la future salle multimodale voulue par la ville de Narbonne Le Grand Narbonne et j’Aime Narbonne pourront changer de cible mais bien sûr ils ne diront rien.Par contre la Ville pourra se faire plaisir en dénonçant ce gros couac budgétaire quand ils seront attaqués par le PS local et régional.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Pour ce qui me concerne, vous l’aurez sans doute constaté, je critique sévèrement ce projet de sallee multimodale, comme je n’hésite pas à critiquer aussi ce parc régional devenu un domaine en plein abandon avec pour conséquence la perte d’un élément patrimonial magnifique chargé d’histoire…

      Reply

  • Le Maître

    |

    L’homme au tour de tête démesuré qui se rêvait en empereur romain n’aura été qu’un petit seigneur socialo bobo et saigneurs des finances publiques.
    Joli gâchis des deniers publics.

    Reply

  • maurin gérard

    |

    le domaine de Céleyran est-il toujour propriété de la région ?
    merci de me le confirmer.
    bien sincèrement
    G. M.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

Baromètre des Territoires 2019 / #Occitanie : le moral en berne !

    L'Institut Montaigne vient de livrer son dernier baromètre des territoires. Un coup de projecteur sur la région Occitanie y figure en bonne place. Et l'image qui apparaît, à mille lie[Lire la suite]
"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

"Il ne hait pas les Juifs, il est seulement antisioniste" !

#Antisémitisme #Antisionisme.  Ah ! les pudeurs sémantiques de ceux qui nous expliquent savamment, ou bêtement, la différence substantielle entre antisémitisme et antisionisme, et qui feignent d’i[Lire la suite]
Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

Grand Narbonne : De la glisse, du vent et des trottinettes…

  Le Grand Narbonne a entrepris la promotion des « sports de glisse » sur son territoire et a décidé de soutenir financièrement des projets susceptibles d'accroître son potentiel naturel [Lire la suite]
Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Municipales 2020 à Narbonne : c'est parti pour Alain Perea et LREM…

Place de l'Hôtel de Ville de Narbonne. (Office de Tourisme) Pour ceux qui doutaient de la candidature d’Alain Perea et de LREM aux prochaines municipales, à Narbonne, l’équivoque est levée. Une lis[Lire la suite]
La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

La légende des périphéries urbaines abandonnées par l'État…

Le géographe Jacques Lévy est l’anti-Christophe Guilluy. Il met en avant l’ouverture à l’autre qui serait la marque des cœurs d’agglomération et montre que ce sont les contribuables des grandes vi[Lire la suite]
Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

Madame Pinel et Monsieur Codorniou feintent la passe aux Valoisiens et retournent au PRG…

On n’est jamais déçu avec les radicaux de gauche. Sitôt partis rejoindre en catastrophe ceux de droite, en décembre 2017, en créant le Mouvement radical, social, libéral (…),*  au lendemain d’une [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :