Contre-Regards

par Michel SANTO

« Un scandale régional » : Le fantomatique parc d’activités économiques régional du Domaine de Céleyran…

Les abattoirs de la villette


Voilà un article de l’Indépendant ¹  sur le Château de Céleyran qui tombe à pic. C’était le sujet de conversation, et de débat, avec Jean Pierre, lors d’un déjeuner chez un de nos amis communs, vendredi dernier. Je lui rappelais ma critique de l’époque ² quand  Georges Frêche avait annoncé, à grands coups de trompette, comme il en avait l’habitude, le rachat (8 millions €) du domaine en question (330 ha) – ancienne propriété de la famille Toulouse-Lautrec – pour en faire un Parc d’activités économiques régional .

Déjà je lui annonçais une « friche » à venir, et l’équivalent des  « Abattoirs de La Villette » ³,  à l’échelle du territoire. Et ce pour des raisons qui tenaient, et tiennent encore,  à sa situation géographique : en pleine zone d’urbanisation, environnementale : au milieu et à proximité de zones protégées, d’accès : pas de liaisons routières et autoroutières adaptées, d’aménagement : le développement en cours de ZA de l’Agglo sur l’axe Narbonne Lézignan avec de grandes disponibilités foncières, politiques : la création et l’aménagement de ZA relèvent d’abord de la compétence du Grand Narbonne, l’état du Château lui même rongé jusqu’à l’os par les termites etc… Nous y sommes, et dans quel état, et ne vois pas ce qui, objectivement, permettrait de réaliser les objectifs initiaux avancés lors de cette acquisition, comme le constate Jean-Luc Letitre dans son article du jour.

Mais voilà, c’était un temps où des élus et un président de Région pouvaient se permettre ce genre de  politique à  « coups » de projets présentés comme « structurants » – évidemment ! -, sans réelles et sérieuses études préalables, tout en se « foutant » – je suis un peu en colère ! – des points de vue, critiques et analyses de personnes qui, en leur temps, avaient pourtant eu à « gérer » ce type de programmes régionaux.

Reste, cependant, si on écarte l’irrationalité la plus totale dans la prise de décision concernant l’achat de ce domaine au seul profit « d’un coup politique » régional – j’en ai connu d’autres, sous d’autres majorités – à mettre éventuellement au jour les véritables motivations, et intérêts, des acteurs institutionnels à l’origine de cette affaire.


 

¹ L’article complet en format PDF en cliquant sur (ici)

² En 2009!

³ Devenus symboles de gaspillage, les abattoirs de la Villette ferment leurs portes le 15 mars 1974. Ils ont été construits par Baltard à l’époque de Napoléon III. En 1959, on décide de les reconstruire. Le but ? Installer un marché d’intérêt national de la viande. Mais rien ne se déroulera comme prévu. En 1961, les travaux commencent. Mais le chantier prend du retard et ce n’est que trois ans plus tard, en 1964, qu’est achevé le bâtiment de stabulation et en 1967 que se finit la construction du bâtiment des abattages, prévu pour produire 450.000 tonnes de viande. Entre-temps, les coûts s’envolent et, surtout, avec le développement du transport frigorifique, l’abattage sur les lieux d’élevage est devenu beaucoup plus rationnel… Le chantier est arrêté en 1971. En savoir plus sur (ici) 

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (6)

  • Avatar

    Gérard

    |

    En attendant, un bâtiment magnifique et chargé d’histoire risque de finir sous les marteaux piqueurs!!

    Reply

  • Avatar

    Rinqueba

    |

    A la place de critiquer la future salle multimodale voulue par la ville de Narbonne Le Grand Narbonne et j’Aime Narbonne pourront changer de cible mais bien sûr ils ne diront rien.Par contre la Ville pourra se faire plaisir en dénonçant ce gros couac budgétaire quand ils seront attaqués par le PS local et régional.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Pour ce qui me concerne, vous l’aurez sans doute constaté, je critique sévèrement ce projet de sallee multimodale, comme je n’hésite pas à critiquer aussi ce parc régional devenu un domaine en plein abandon avec pour conséquence la perte d’un élément patrimonial magnifique chargé d’histoire…

      Reply

  • Avatar

    Le Maître

    |

    L’homme au tour de tête démesuré qui se rêvait en empereur romain n’aura été qu’un petit seigneur socialo bobo et saigneurs des finances publiques.
    Joli gâchis des deniers publics.

    Reply

  • Avatar

    maurin gérard

    |

    le domaine de Céleyran est-il toujour propriété de la région ?
    merci de me le confirmer.
    bien sincèrement
    G. M.

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
La transition "écologique" ne se fera pas sans les entreprises…

La transition "écologique" ne se fera pas sans les entreprises…

      Il serait quand même temps que  le discours public et politique sur la transition écologique, la protection de l'environnement, la lutte contre le réchauffement climatique aband[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :