Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et de LRMP. De l’eau, des canards et de la politique!

fete de l'eau


Pluies diluviennes, rivières en crues, inondations sur une bonne partie de la France, c’est sous ces auspices nationales que s’est ouverte, sous un ciel parfaitement bleu, ce matin, la première fête de l’eau de Narbonne. Avec des risques d’orages dans l’après midi, cependant. De grêle même, prévoit Météo France. Sur les Barques de Cité, de petites tables de jeux et un petit chapiteau dédié à la “science pour tous”. Une piscine en caoutchouc aussi. Sur les eaux du canal, des kayaks, jaunes, et sur le quai de la Robine, rive droite, des  chiliennes, bleues.  Ne manquait que du sable et des parasols pour se croire à Paris Plage. En plus petit. Bref! Pas de quoi casser trois pattes à un canard. Jusqu’à l’arrivée de Robert Ménard! De la fête lui aussi. Couac! Comme d’habitude: il a son masque à demeure dans notre ville. Où il y barbotte avec entrain! Je l’ai même entendu claquer du bec.  Mais pas vu secouer ses plumes, j’étais trop loin. Pendant ce temps, le groupe que présidait Dominique Reynié au conseil régional LRMP – coulé, déclaré inéligible le prof de science-po! -, se réunissait au Novotel pour désigner son remplaçant. Dans la mare, des palmipèdes marris;  et d’autres ravis.  Rivenq, le directeur de cabinet du maire d’Alès, devrait emporter la palme de la présidence du groupe, tandis que Pradrié, le maire de Labastide-Murat devrait “monter” sur le pont de la Commission Permanente. C’est la première fête de l’eau, à Narbonne. On n’y chante pas sous la pluie, mais on y a vu danser ce vilain petit canard de Ménard…

 

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et du Travail…

Narbonne ! Municipales2020 : Moderniser la piscine municipale et son Palais des Arts des Sports et d

    Il faut bien le reconnaître, le Palais des Arts des Sports et du Travail a toujours fait l'objet d'un rejet esthétique, culturel et politique de la part des élus de droite et de gauche [Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio