Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Grand Narbonne-Ville de Narbonne, une sortie de crise?!

Unknown-1

Mercredi 22 octobre, à 18 heures 30, réunion du conseil communautaire du Grand Narbonne. Un seul point à l’ordre du jour a retenu mon attention : la mise en place de cinq commissions dont les membres seront élus à la proportionnelle intégrale et l’élargissement du bureau exécutif aux Présidents de ces cinq commissions. Ce qui revient à offrir à Didier Mouly –  c’est le message implicite – une participation à l’exécutif, et donc une vice-présidence de “fait”.  La confirmation de ces présidents de commissions , comme celle de leur nomination au bureau exécutif se fera lors d’un prochain conseil communautaire. Mais en attendant, retenons l’accord de Mouly pour la composition de ces commissions à la proportionnelle intégrale, ce qui pourrait augurer de son acceptation de ce schéma de sortie de crise, crise qui aujourd’hui paralyse les relations Grand Narbonne-Ville de Narbonne et nuit au bon fonctionnement de la communauté d’agglomération. Faisons le pari que le maire de Narbonne  saisira cette opportunité. Il ne s’en présentera pas d’autres, en effet. Reste une quinzaine de jours pour que se nouent des relations de travail – sinon de caractère et d’intérêts politiciens… – apaisés entre les deux parties. Peut-on faire observer ici que personne n’est propriétaire d’une collectivité et que leurs locataires ne sont  qu’au seul service de l’intérêt général de leur territoire et de leurs concitoyens!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Ingrid

    |

    Bonjour Michel,

    On y vient enfin.
    Pourquoi ne pas avoir commencé par ça ? C’était pourtant si simple à mettre en place dès le départ.

    Reply

  • Avatar

    Elle

    |

    Personne n’est propriétaire d’une collectivité etc… Merci de le faire remarquer car nous avons plutôt l’impression que cette crise, soigneusement préparée, a été créée de toutes pièces par ceux qui s’estiment des “proprios” (un peu comme ce recours imaginaire) et qui aujourd’hui proposent 5 commissions supplémentaires, “associées à l’exécutif “? (40 membres chacune, soit 200 personnes potentielles si je me rappelle mes tables de multiplication dont 150 de la majorité), transversales, expertes, préparant des dossiers en amont… A quoi cela rime t’il ? passer de 15 à 20 vice présidences ? A prolonger des débats sans fin ? A prouver à la population que le sieur Mouly, s’il ne fait pas allégeance – car c’est de cela qu’il s’agit – au maire battu est l’ennemi du peuple ? Ou que les narbonnais qui ont remercié M Bascou ne comprennent rien à la politique ? J’ai l’impression que Mr. Bascou oublie son projet voir grand de 2008 et ne sait pas quoi faire de sa présidence. On verra ce soir la façon dont les votes seront effectués. à 1, à 2 ou 3 voix près comme la première fois ? Quelqu’un va t’il contester la nécessité de ces commissions supplémentaires ? Mais quelle mascarade ! Quel bazar ! On agit et on réfléchit après.
    Finalement les plus malins sont ceux qui n’y croient pas et ne vont plus voter. Et JM Peréa qui va siéger partout !!!! C’est trop drôle !

    Elle

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :