Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Grand Narbonne-Ville de Narbonne, une sortie de crise?!

Unknown-1

Mercredi 22 octobre, à 18 heures 30, réunion du conseil communautaire du Grand Narbonne. Un seul point à l’ordre du jour a retenu mon attention : la mise en place de cinq commissions dont les membres seront élus à la proportionnelle intégrale et l’élargissement du bureau exécutif aux Présidents de ces cinq commissions. Ce qui revient à offrir à Didier Mouly –  c’est le message implicite – une participation à l’exécutif, et donc une vice-présidence de « fait ».  La confirmation de ces présidents de commissions , comme celle de leur nomination au bureau exécutif se fera lors d’un prochain conseil communautaire. Mais en attendant, retenons l’accord de Mouly pour la composition de ces commissions à la proportionnelle intégrale, ce qui pourrait augurer de son acceptation de ce schéma de sortie de crise, crise qui aujourd’hui paralyse les relations Grand Narbonne-Ville de Narbonne et nuit au bon fonctionnement de la communauté d’agglomération. Faisons le pari que le maire de Narbonne  saisira cette opportunité. Il ne s’en présentera pas d’autres, en effet. Reste une quinzaine de jours pour que se nouent des relations de travail – sinon de caractère et d’intérêts politiciens… – apaisés entre les deux parties. Peut-on faire observer ici que personne n’est propriétaire d’une collectivité et que leurs locataires ne sont  qu’au seul service de l’intérêt général de leur territoire et de leurs concitoyens!

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Ingrid

    |

    Bonjour Michel,

    On y vient enfin.
    Pourquoi ne pas avoir commencé par ça ? C’était pourtant si simple à mettre en place dès le départ.

    Reply

  • Elle

    |

    Personne n’est propriétaire d’une collectivité etc… Merci de le faire remarquer car nous avons plutôt l’impression que cette crise, soigneusement préparée, a été créée de toutes pièces par ceux qui s’estiment des « proprios » (un peu comme ce recours imaginaire) et qui aujourd’hui proposent 5 commissions supplémentaires, « associées à l’exécutif « ? (40 membres chacune, soit 200 personnes potentielles si je me rappelle mes tables de multiplication dont 150 de la majorité), transversales, expertes, préparant des dossiers en amont… A quoi cela rime t’il ? passer de 15 à 20 vice présidences ? A prolonger des débats sans fin ? A prouver à la population que le sieur Mouly, s’il ne fait pas allégeance – car c’est de cela qu’il s’agit – au maire battu est l’ennemi du peuple ? Ou que les narbonnais qui ont remercié M Bascou ne comprennent rien à la politique ? J’ai l’impression que Mr. Bascou oublie son projet voir grand de 2008 et ne sait pas quoi faire de sa présidence. On verra ce soir la façon dont les votes seront effectués. à 1, à 2 ou 3 voix près comme la première fois ? Quelqu’un va t’il contester la nécessité de ces commissions supplémentaires ? Mais quelle mascarade ! Quel bazar ! On agit et on réfléchit après.
    Finalement les plus malins sont ceux qui n’y croient pas et ne vont plus voter. Et JM Peréa qui va siéger partout !!!! C’est trop drôle !

    Elle

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :