Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. RCNM: Dimanche! un beau moment de sagesse et de sincérité populaire…

DSC_7834


Ce matin, entre 11h30 et midi, assis à la terrasse du Petit Moka, j’ai assisté à une déferlante de drapeaux orange et noir sur la place de l’hôtel de ville. Un dimanche, à l’heure de l’apéro!  Du jamais vu. Une concurrence déloyale pour des responsables locaux de la CGT, au bord de la syncope. Un évènement à faire tomber dans le doute métaphysique les squelettiques cercles de “nuitsdeboutistes”, depuis la dernière lune à jamais disparus. Ce dimanche, Narbonne était donc coupée en deux. Aux Halles, rive droite, autour des “tonneaux”, quelques rares habitués des tribunes “d’honneur” ciblaient les responsables des difficultés du RCNM. Devant le Palais, rive gauche, le peuple des “populaires” appelait ses locataires, et tous les acteurs concernés, à la dignité, pour le sauver. J’ai entendu des cornes et  des : “nous sommes des vrais et des purs”, qui sonnaient comme un doute sur les sentiments  de ceux à qui cette apostrophe était adressée. L’amertume et la colère étaient aussi perceptibles dans ce rassemblement de supporters, qui sont l’âme et le corps de ce club. Des hommes et des femmes qui ne comprennent toujours pas comment leur RCNM en est arrivé là, au bord de la relégation, sinon par des jeux de pouvoir masqués, insupportables à leurs yeux. La banderole tirée sur deux rangs devant l’entrée principale de l’hôtel de ville résumait parfaitement bien ce que dans la circonstance il convient d’être: dignes. Comme en ce dimanche ils en ont fait la démonstration. Un beau moment de sagesse et de sincérité populaire. Un émouvant appel à l’unité, à l’action et à la responsabilité, pour sauver le RCNM d’une relégation imméritée… Espérons qu’il sera entendu…


CollageIt

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio