Contre-Regards

par Michel SANTO

Coup de gueule après ce titrage viral qui fait le buzz: ignoble et irresponsable…

images-1

Schäuble: la France doit être réformée de force”! Le titre de l’ensemble de la presse, aujourd’hui, du Figaro au Parisien, en passant par Marianne et le Monde… Germanophobe, si on est poli, puant, si on se lâche. Il n’est pas besoin de gloser pour en tirer toute sa moelle sémantique faite de clichés et d’allusions historiques particulièrement nauséabonds. Confronté à une situation dramatique pour la Grèce, qui l’est aussi pour tous les autres États de l’Union, en pleine séquence politique où se joue l’avenir de l’Europe, voilà que des apprentis sorciers médiatiques nous balancent en pleine “poire” ces titres irresponsables. Mais qu’en est-il réellement des propos de monsieur Schäuble, qui justifieraient ce titre et les réactions de certains dans notre classe politique? Je le cite: “Si vous en parlez avec mes amis français, que ce soit (le ministre des Finances) Michel Sapin ou (de l’Economie) Emmanuel Macron, ils ont de longues histoires à raconter sur la difficulté à convaincre l’opinion publique et le Parlement de la nécessité de réformes du marché du travail” et encore ceci: “La France serait contente que quelqu’un force le Parlement, mais c’est difficile, c’est la démocratie”. Autrement dit : la France est incapable de se doter d’un exécutif solide et d’une majorité, qui le serait tout autant, capable de faire des réformes de structures indispensables à son économie et conséquemment favorables à un retour de la croissance et de l’emploi. Et alors! Où est l’erreur, qui peut contester ce diagnostic? Ce matin, plus qu’hier, j’ai un peu honte de ces hypocrites ignominies journalistiques et politiques. Messieurs, soyez donc à la hauteur de ce qu’exige votre profession: former l’opinion. Non la flatter ainsi, bassement!

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Bernard-Mery de Vargas

    |

    Hi hi hi…. on est pas capable d’admettre la vérité et encore moins que quelqu’un d’autre nous la dise. De toute façon, on va finir comme la Grèce.
    Ce qui me dérange dans ce scénario c’est que c’est toujours les petites gens qui vont payer au final des décennies d’erreur des politiques.

    Reply

  • Avatar

    Les Contre-Regards de Michel Santo

    |

    Ils ont bonne mine ce matin, nos médias nationaux”Les dirigeants de la zone euro sont-ils en train d’accoucher d’un accord ? Après plus de 13 heures de réunion, les Dix-neuf ont commencé, lundi 13 juillet peu après 4 heures, à discuter d’un compromis pour trouver une porte de sortie à la crise grecque. Le texte, rédigé par la Grèce, l’Allemagne et la France, doit à présent convaincre l’ensemble des dirigeants de la zone euro, y compris les plus exigeants envers Athènes.” Dans la Matinale du Monde…

    Reply

  • Avatar

    GWDLF

    |

    Bravo les artistes, l’euro l’a fait. ( taux de change fixe, taux d’intérêt ne correspondant pas à un pays, mais à une zone = résultat logique, c’est à dire bordel partout et destruction de l’Europe. L’Allemagne n’a rien à nous envier avec des Engagements à 85 fois son Pib en swaps. Son tour viendra)
    Avant le chaos final, Revoir les fonctionnaires allemands à Paris pour expliquer à notre fonction publique (que le monde entier nous envie) comment gérer un pays m’amuse beaucoup, mais vraiment beaucoup.
    Ils sont trop fort tous les Attali de ce pays.
    Mais ne nous trompons pas, ce n’est pas la France qui ne veut pas se reformer, c’est la France de l’economie communiste, celle qui vole, spolie, mets en esclavage à son profit, l’autre, celle de la concurrence, elle se reforme tous les jours.
    Alors pas d’amalgame.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :