Contre-Regards

par Michel SANTO

Courtes et légères variations sur la « triangulation » en politique…


La victoire d’Emmanuel Macron est aussi, me semble-t-il, la validation du concept de « triangulation » ! En science politique, comme chacun ne le sait pas forcément, la triangulation désigne le fait pour une personnalité politique de présenter son idéologie comme étant « au-dessus et entre » la droite et la gauche de l’échiquier politique. Qui peut donc raisonnablement contester  que le nouveau Président de la République incarne, presque à l’état pur, cette position sur la scène électorale et politique présente, en tout cas. Et le choix symbolique  de la pyramide  de Pei – qui n’est pas innocent ! tant s’en faut –, devant laquelle il a prononcé son discours inaugural est tout à fait significatif de la façon dont il souhaite gouverner durant  son quinquennat –  À condition toutefois que la future Assemblée et la « rue » lui en donnent les moyens et la force ! Mais le plus frappant, si je puis dire, est que cet effet de « triangulation » se produit, avec des conséquences néfastes hier encore inimaginables – pour le moment !– , dans pratiquement toutes les structures partisanes. Contrairement au vainqueur de la présidentielle et à son mouvement, cet « effet de triangulation » active de fait leurs contradictions internes et les germes de leur implosion plus qu’il ne les stabilise. Ainsi voit-on de l’UMP à Mélenchon, en passant par le PS, se dessiner des « figures » triangulaires potentiellement destructrices : Juppé entre Wauquiez et Le Maire ; Cazeneuve entre Hamon et Valls ; Marine Le Pen entre Marion et Philippot; Mélenchon entre extrême gauche et PCF etc. Il ne peut pas, évidemment, en être autrement tant que le processus de triangulation dans chacun de ces partis n’est pas arrivé à son terme. Ce qui implique le choix clair d’un homme (ou femme) et d’une stratégie pour l’incarner. Or on n’en est pas là, et tous les jours nous apportent la preuve, au contraire, de l’entropie régnante dans les deux « partis dits de gouvernement ». Avec une prime au désordre à l’ex-parti de l’ex-Président. Bref ! la triangulation est, par nature, et dans le temps, mouvement et instabilité ; et si le triangle inspire à quitter la voie de l’affrontement dual pour l’épanouissement de « l’esprit » dans la stabilité du ternaire, ce n’est pas demain la veille que nous pourrons en apprécier la même puissance symbolique et pratique… dans ces avalanches de triangulations négatives !

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Jacques Molénat

    |

    Pas mal ! Le sens de la complexité avance …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

Le Théâtre+Cinéma du Grand Narbonne et la Tempora du même : une mutualisation impossible ?

        Samedi dernier, nous recevions, Jean-Claude et moi, à Radio Barques, madame  Marion Fouilland-Bousquet, la directrice du Théâtre+Cinéma Scène Nationale, du Grand [Lire la suite]
Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

Les "Socios du RCNM" renversent les tonneaux : "pas un sou au club" !?

        « Sucette » et Marco, les deux (!?) présidents des « Socios » du RCNM ne font pas dans la guimauve épistolaire. C’est un véritable glaçon en effet qu’ils vien[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :