Contre-Regards

par Michel SANTO

De Carcassonne à Peyrepertuse.


Afficher l'image en taille réelle
Georges Frêche a été reçu, à la mi décembre, en grande pompe, à Carcassonne. Jean-Claude Pérez, le nouveau maire et Alain Tarlier, le tout aussi nouveau président de la CAC (communauté d’agglomération du Carcassonnais) lui ont demandé, solennellement et genoux à terre, de reprendre la gestion de la Cité. La splendeur et la notoriété de ce joyau du patrimoine de l’humanité ne pouvaient laisser insensible la légendaire humilité de « notre » président de Région : «  il y aura de gros travaux car on n’a pas touché à la Cité depuis 130 ans. Je ne suis pas contre le fait de récupérer la Cité, mais je pense que c’est à la ville de Carcassonne de reprendre la Cité. »  Autrement dit, «  si je suis réélu et si vous insistez, braves gens, je vais vous la relooker moi cette Cité. Ouais ! »    A la manière sans doute du Château de Peyrepertuse où il verrait bien, nous dit-il, un téléphérique !!! (Sic). Je m’étonne encore, le jour des Rois approchant, que personne n’ai suggéré à notre éminence la création d’un métro aérien reliant l’ancestrale Cité au mythique Château. En ces lieux où souffle l’Esprit, nos édiles locaux manquent manifestement d’ambition…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]